Lettonie - Francija : Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija
Amitié, news et enchantements France - Latvija ♫ Draudzība, apmaiņa, sadarbību, starp Latvija un Francijā

Depuis la Lettonie et la France, média participatif d’informations entre lettons et francophones pour favoriser amitié et projets solidaires avec un des pays baltes enchanteur au nord-est de l’Europe.

The organ in Cathedral of the Holy Trinity in Liepaja
JPEG - 48 kb

27-29 September 2012 - 11th International Organ Festival. The church is famous for its magnificent organ built by Andreas Henrich Concius, one of the best organ builders in Europe at the time. In 1779, he presented the organ in church organist. It remained the largest mechanical organ in the world until 1912. Gift: some sounds of this organ to listen. Climbing the stairs inside the tower, you will see an overview of Liepaja, the port and the region.

"BRASSENS or freedom!"
JPEG - 12.7 kb

Exhibition, free admission, dedicated to the singer Georges Brassens created in Paris by Cité de la Musique. Cartoonist Joann Sfar and journalist Clementine Deroudille wanted to present the national monument of French song from a new angle, often playful. In this article the winning videoWorld Championship Brassens. free admission

Grasi - France Latvia friendship in french solidarities with a water-commando Aquassistance turns water ferruginous water tasty!"
JPEG - 60.1 kb

Claude Michel and Cyril volunteers of the association Aquassistance offered their professional expertise for the children’s village Grasi during two weeks full for mineral water pumped 140m underground is the best.

GREAT CONCERT OF LATVIAN SYMPHONIC MUSIC
JPEG - 36.3 kb

A major event in Riga - Addition of four major orchestras of Latvia for an exceptional concert Latvian symphonic music.

Liepaja - Ventspils rally sport auto racing on snow and ice in Latvia 1 - 3 February 2013
JPEG - 11.4 kb

240 kms auto racing on snowy roads in Kurland Latvia. Steps speed and attractive for motor racing driver and rally sport. The only auto rally snow and ice entering the second event of the calendar in 2013 of the FIA European Rally Championship wrc of the International Automobile Federation (FIA) among the 13 racing car this year.

Saeima adopted the Law on the Introduction of the €uro in Latvia.

In Latvia, on Thursday, 31 January, under the urgent procedure, the Saeima adopted in the final reading the Law on the Introduction of the Euro, which sets forth general principles for the introduction of the common currency of the European Union – the euro – in Latvia.

France and Latvija are unhappy: Two poets went to the stars to illuminate the world ..
Stephane Hessel - Imants Ziedonis
JPEG - 98.1 kb
Stephane Hessel - Imants Ziedonis
Deux Grands Poètes

The Poetry has lost two great men. Two poets, two resistants have joined the stars. The Independant Latvia of poems and songs, The France resistant of human rights, the two countries in mourning. Imants Ziedonis and Stephane Hessel have joined the stars. Imants Ziedonis popular and beloved poet died in Latvia. Stephane Hessel, Ambassador resistant eternal indignant also died. In the world, their writings are light and scintillate forever...

It is summer June 21, all France sings in Great Music Festival !

This June 21 throughout France sings in music

for 32 years with concerts all over the country! For 24 hours listen to the Radio France Festival live: A festival of artists and songs from the stage of the Olympia, the great concert hall dedicated to the song.
Radio France makes here one of the dreams of the Great Sophie. Throughout the day, the artist will perform several times on the stage of the Olympia surrounded by musicians of Radio France for unusual orchestrations of his songs.

La Schola de la Primatiale St Jean Baptiste de Lyon concerts in Latvia from 18 to 24 July

Listen to a preview of the Stabat Mater interpreted by the Schola.

Concerts scheduled:

July 18 at 18:00 at the Small Guild
July 19 at 18:00 at the Church of St. Peter
The choir will attend Mass at St. Jacob’s Cathedral on July 21 at 11:00
Concert on July 24 in Valmiera

French Choral Songs Festival "Champagne Nights 2013"
with TRYO and 850 choir singers
JPEG - 72.1 kb
Tryo - Grand Choral Nuits de Champagne 2013

Surprise: the guest songwriter interpreter of the Festival of Choirs "Champagne Nights 2013" is a group of singers and musicians emblematic of French repertoire open to world music. The group Tryo affirm since 1995 has poetic and musical choices realism and commitment, and a natural musical style, friendly and festive reggae sound. The biological nature of directory help Tryo "sing together" with the public in their concerts.
TRYO, Choirs Festival "Champagne Nights 2013" become white with the 850 of Greater choir singers.

Vaira Vike-Freiberga, first woman elected President of the "Club de Madrid"

Vaira Vike-Freiberga, past president of the Republic of Latvia (1999-2007) was elected at the head of gathering of former heads of states at the 12th Club de Madrid 2013 Annual Conference : "Societies that Work: Jobs for Inclusive Growth. A Call to the G20" which takes place this weekend in Brisbane, Australia.


That the Christmas lights fill with many lasting joys all your days in future

Lights of Jelgava in Latvija - 18 november 2013 by Ruslans Antropovs - zz.lv - http://zz.diena.lv
En Lettonie, d’anciens Waffen SS se rassemblent et défilent le 16 mars..

A Riga en Lettonie, ce samedi 16 mars, un jour de controverse, car des vétérans de la Seconde Guerre mondiale ayant combattu sous l’uniforme des Waffen SS défilent dans la capitale balte. Qu’était la Légion lettone ? Pourquoi tant de lettons se sont battus contre l’Union soviétique dans la 2è guerre mondiale aux côtés des allemands ? Ce qui s’est passé le 16 Mars 1944 et pourquoi cette journée a été choisie pour être la journée de commémoration de la légion lettone ?

Article mis en ligne le 18 mars 2013
par JB

Ces hommes âgés aujourd’hui de 80 à 90 ans se défendent d’avoir été des nazis. "Nous nous battions pour une Lettonie libre et donc contre le retour de l’Armée rouge de l’Union soviétique", expliquent-ils. L’Armée rouge avait occupé la Lettonie.
Information d’euronews

Qu’était la Légion lettone ? Pourquoi tant de lettons se sont battus contre l’Union soviétique dans la 2è guerre mondiale aux côté des allemands ? Ce qui s’est passé le 16 Mars 1944 et pourquoi cette journée a été choisie pour être la journée de commémoration de la légion lettone ?

Traduction d’un article paru le 8 mars 2011 sur le site "Latvian History"

Le 16 Mars est un jour de souvenir à regarder de plus près. Ce sera encore le jour de la controverse causée principalement par la propagande de l’Etat russe contre la Lettonie et l’incompréhension occidentale. Il est triste et absurde quand les gens qui rappellent la mémoire des soldats lettons tombés, qui peuvent être appelés les victimes du régime nazi sont étiquetés « fascistes » et nazis dans les médias internationaux. Cet article vous dira pourquoi les Lettons ont combattu du côté allemand et pourquoi les gens s’en souviennent encore.

La Lettonie a obtenu son indépendance après la guerre en 1920. C’était la guerre contre les deux principaux ennemis - les bolcheviks russes et les forces allemandes. Les deux parties refusaient l’idée de l’Etat letton. Les bolcheviks rêvaient de la révolution mondiale, tandis que les allemands espéraient la restauration de l’état allemand au sein de la Lettonie et de l’Estonie. Alors des Lettons ont combattu les bolcheviks avec un patriotisme élevé, et même avec plus d’empressement qu’ils combattaient les Allemands. L’armée de Bermont a été assemblée pour écraser l’Etat letton. Leurs soldats écrivirent plus tard dans leurs mémoires : « Nous avons tué les Lettons comme des lapins, nous les avons chassés et brûlé leurs maisons ». Certains historiens disent que la victoire allemande dans la guerre d’Indépendance signifie le génocide des Lettons. Heureusement, les allemands ont été battus et la Lettonie a obtenu son indépendance. Pendant ce temps de liberté en Lettonie, on craignait l’Allemagne et l’Union soviétique. Les sympathisants de l’Allemagne étaient en minorité. Même les inconditionnels antisémites nationalistes lettons étaient contre l’Allemagne.

Lorsque, en 1933, Adolf Hitler est arrivé au pouvoir en Allemagne il a été accueilli par contrecoup par la majorité des Lettons. Les partisans lettons de l’Allemagne nazie étaient marginaux. Même l’organisation radicale Thundercross a déclaré qu’ils affronteront les allemands autant que les juifs. Le gouvernement letton était également méfiant envers l’Union soviétique et envers l’Allemagne. Le fait que les plans de défense militaire étaient principalement contre l’Allemagne et pas contre l’URSS démontre ce point.

Mais en 1939, tout a changé. Le cauchemar de la situation du pacte entre l’Allemagne nazie et l’Union Soviétique a fait de l’Union Soviétique le principal ennemi de la Lettonie. Lorsque, en 1939, par les ordres d’Hitler, la minorité allemande de Lettonie fut rapatriée au Troisième Reich, elle fut accueillie avec excitation par les Lettons que les anciens ennemis sont partis.

Un an plus tard, le 17 Juin, l’Union Soviétique a occupé la Lettonie. Les soviétiques ont éjecté le président letton Karlis Ulmanis et ont établi leur gouvernement fantoche. Pour « justifier » l’occupation, des élections ont été faites avec une seule liste communiste officielle. Toutes les tentatives visant à créer une autre liste ont été interrompues par la répression. Après la nouvelle, le "Parlement des Peuples" a "demandé" au camarade Staline de permettre à la Lettonie de devenir membre de l’Union soviétique.

L’année 1940, a été le moment le plus difficile pour la Lettonie. Les soviétiques ont dissous l’armée lettone, ont réprimé l’élite politique et pris les terres et propriétés de Lettonie. De sanglants outragse se sont passés dans les chambres sombres de la Tchéka NKVD. Des patriotes ont été tués et mutilés. Le 14 Juin 1941, une déportation massive de citoyens lettons vers la Sibérie a eu lieu. Tout cela a été un coup de massue à la jeunesse lettone, qui a été éduquée dans la patrie du pays letton. L’éducation patriotique en Lettonie d’avant-guerre était plus fréquente que maintenant et la majorité des jeunes nés à cette époque étaient des partisans fanatiques de la Lettonie.

JPEG - 44.6 kb

L’invasion allemande du 22 Juin 1941, a été accueillie avec enthousiasme dans les trois États baltes. Les lituaniens ont commencé un soulèvement massif national contre les soviétiques et mis en place un gouvernement national provisoire.
La hausse des partisans nationaux a aussi commencé en Lettonie.
Les partisans ont attaqué l’armée soviétique en retraite et ont aidé les allemands à battre les soviétiques. Le 1er Juillet armée allemande entre à Riga.
De grandes manifestations saluant les allemands prouvèrent que l’occupation soviétique a laissé une cicatrice profonde dans l’esprit des lettons.
Les allemands ont révélé les fosses communes laissées par les Soviétiques.
Des images de corps mutilés ont soulevé un fort sentiment anti-soviétique pour la majorité des Lettons.

Les lituaniens et les lettons espéraient que les Allemands redonneraient l’indépendance à la Lettonie.
En réalité, les allemands n’avaient rien de cela à l’esprit.
Les trois États baltes sont devenus le cadre du Reichcommisariat Ostland avec une autorité allemande locale.
Par ordre des Allemands, les partisans lettons ont rendu les armes et se sont dissouts.
Les officiers survivants de l’armée lettone comme Deglavs Viktors et Plesners Aleksandrs ont exigé des allemands la restauration des forces nationales lettones.
Deglvavs a été retrouvé dans la cage d’escalier de son appartement peu après.
Les radicaux allemands de Thundercross ont soutenu et aidé à populariser les actions contre les Juifs, mais ont également demandé la création de deux divisions de volontaires lettons pour lutter contre les Soviétiques.
En conséquence Thundercross a été interdit et leurs leaders Gustavs Celmins envoyés en camp de concentration.
Les allemands ont seulement permis l’autonomie gouvernementale aux letton loyaux qui satisfaisaient complètement à toutes leurs volontés dans chaque tâche.
Ces formations nationales dans l’armée allemande ont été réduites à des actions telles que la destruction des Juifs allemands et d’autres ennemis.

De telles actions peuvent s’expliquer par les croyances allemandes d’une rapide victoire sur l’Union soviétique. Des plans ont été jetés pour germaniser la Lettonie et organiser la déportation de letton vers les montagnes de l’Oural. Les ordres d’Adolf Hitler ont clairement indiqué que les non-allemands ne peuvent pas servir dans les rangs de la Wehrmacht.

Cependant, après l’échec de Stalingrad les allemands ont commencé à spéculer sur les non-allemands dans les rangs de la Waffen SS, avant que les Lettons n’aient été autorisés à se battre dans les bataillons de la police qui ont eu des actions contre les partisans soviétiques sur le front de l’Est. Les bataillons de la police étaient mal équipées. Beaucoup ont honte du nom de leur formation.

L’ordre d’établir une légion de Voluntaires Waffen SS est venu en 1943, de Hitler à la demande du chef de la SS Heinrich Himmler. Une ordonnance était également similaire en Estonie et en Lituanie. Contrairement aux lettons et aux estoniens, les autorités lituaniennes ont résisté à former leur légion. Ils ont demandé de donner l’indépendance à la Lituanie afin de former la légion. Depuis les allemands résistaient encore à le faire et les lituaniens n’ont pas encouragé leurs gens à rejoindre la légion et le systeme a échoué.

En Lettonie, les autorités lettones étaient plus disposées à coopérer avec les allemands et les lettons ont demandé à rejoindre la légion. Toutefois, la petitesse des volontaires déplaisait aux allemands. Ceux qui ont rejoint par eux- mêmes voulaient combattre les soviétiques et empêcher le retour de l’occupation soviétique.
C’étaient des gens çà l’esprit patriote profondément touchés par les images de 1940, appelée l’année horrible. Ils craignaient le retour de la répression et des expulsions. Et puisque les plans allemands anti-lettons semblaient désormais impossible la volonté de combattre l’Union soviétique était forte.

Étant donné que les volontaires étaient seulement15% , les allemands ont commencé la mobilisation. Deux formations ont été faites la 15è et la 19è division .
Des Lettons ont pris part aussi à la force aérienne allemande. Les soldats lettons se montrant bouclier au bras et drapeau de la Lettonie avec le nom de la Lettonie.
Des personnes âgées de 1908 à 1926 ont été enrôlées dans la Légion.
Dès le tout début, les contrôles sanitaires ont exclu les personnes inaptes à la guerre, mais lorsque la situation commença à se dégrader, des personnes atteintes de tuberculose et d’autres maladies ont été enrôlées. Des écoliers ont aussi été pris de leur bureau et envoyés à la guerre. Alors que les soldats de la première vague ont reçu une formation adéquate, ceux de la dernière vague ont souvent été envoyés sans aucune formation vers une mort inutile ou la capture.

La légion étaient composée d’officiers lettons, beaucoup d’entre eux issus de l’ancienne armée lettone. Mais les principaux commandements ont été dirigés par des Allemands. SS Grupenfurhrer Rudolfs Bangerskis était inspecteur général de la Légion lettone, mais avec des droits sur les anciens pour diriger ses propres ordres.

Premières batailles de la légion lettone ont eu lieu devant Lenningrad en 1943.
Des combats lourds ont eu lieu près de Novgord, Pskov.
Les Allemands ont donné aux lettons la tâche impossible d’arrêter l’armée soviétique qui marchait à la frontière lettone.
Les soldats lettons ont fait cela bravement et avec courage.
En Août et Septembre 1944, la 15e division a été envoyée en Prusse pour la reconstitution de nouvelles unités. Elle était à l’entraînement près de Dantzig et l’ordre de combattre à 22 Janvier 1945. Elle se composait de 15 000 soldats. Environ 1 000 soldats ont été envoyés en Courlande qui a été encerclée par l’armée soviétique. Le reste a été perdu dans la lutte contre les Soviétiques sur le front polonais.

Le 11 avril, les forces restantes furent envoyées en Courlande, voyant que tout était perdu, elles ont résisté et ont décidé de se rendre aux alliés occidentaux.

La 19e division est restée en Lettonie tout le chemin et ayant combattu l’entrée de l’armée soviétique. La légion a mené un lourd combat lourd pour arrêter l’avance soviétique et permettre à d’autres formations allemandes de se retirer. A la fin la Légion a été piégée en Courlande entourée par les soviétiques de tous les côtés. Malgré le fait que la poche de Courlande n’était pas stratégiquement importante, de 1944 à 1945 les soviétiques envoyèrent six attaques massives. Toutes ont été battues par des Allemands et la Légion. Les armées soviétiques ont péri dans les domaines de la Courlande et la légion ne fut jamais capturée par les soviétiques. En raison de cela, la Courlande a été appelé la forteresse.

La Courlande ne se rendit à 9, mai 1945.
Tous ceux prisonniers de guerre qui sont devenus des soviétiques, ont passé quelques années dans des camps de concentration et les prisons.
Ceux qui ont réussi à se rendre sur la côte ouest ont échappé aux répressions soviétiques. Les forces alliées ont refusé de traiter les soldats lettons à l’Union soviétique. Seule la Suède a cédé aux exigences soviétiques et traita les soldats échappés lettons.

La légion lettone des Waffen SS était une formation de combat. Elle n’a pas pris part à l’Holocauste des massacres juifs en Lettonie qui étaient terminés un an avant la formation de la légion. Elle doit être considérée comme différente des autres formations SS, parce que l’attachement à la SS était une simple formalité obligatoire.
La Commission interaméricaine des personnes déplacées, a indiqué très clairement que "les unités de la Waffen-SS des Etats baltes (les Légions baltes) doivent être considérées comme des unités qui se tenaient à l’écart et étaient différentes des SS allemandes en termes de buts, d’idéologies, d’opérations et de constitution",
et par conséquent, la commission ne les a pas considèrés comme un mouvement hostile au gouvernement des États-Unis.

Lorsque les agents allemands ont demandé quels officiers lettons voulaient combattre les forces alliées, aucun ne se leva.

La légion Lettonne des Waffen SS a été victimes de la Seconde guerre mondiale et du régime nazi.
La majorité absolue des soldats lettons, croyait que les personnes se battaient pour la Lettonie et les lettons.
Beaucoup ont cru que la Légion serait la fondation de l’armée lettone et que les alliés soutiendraient l’indépendance lettone.
Les Alliés ont donné la Lettonie de distance aux Soviétiques et ce rêve n’était pas rempli.
Pour les nazis, ils étaient un peu une formation autre pour arrêter l’avance soviétique.
Beaucoup d’autres nations se sont battus dans les légions SS allemands. Des Musulmans de Bosnie, les Turcsles Norvégiens, les Ukrainiens.
Environ 1 million de Russes ont servi dans l’armée allemande.

Ce fut une tragédie que les Lettons ne pouvaient pas défendre leurs foyers avec leur propre drapeau. Les soviétiques ont envoyé des formations soviétiques lettones contre la Légion. Des frères se sont battus contre leurs propres frères, le fils a capturé son père au champ de bataille. Le génocide qui s’est passé contre la nation lettone pendant la deuxième guerre mondiale ne doit pas être oublié et rappelé à l’avenir pour survivre .

Sources :
latvian history



bullet point Site map bullet point Contact bullet point Editors area bullet point

RSS

2009-2014 © Lettonie - Francija : Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija - All rights reserved
Site created with SPIP
with the template ESCAL-V3
Version: 3.78.5