Lettonie - Francija : Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija
Amitié, news et enchantements France - Latvija ♫ Draudzība, apmaiņa, sadarbību, starp Latvija un Francijā

En Lettonie et en France, média participatif d’informations entre lettons et francophones pour favoriser amitié et projets solidaires avec un des pays baltes enchanteur au nord-est de l’Europe.

Nouveau livre historique unique :
Le gouvernement Letton entre 1918 et 1920

Les années 1918–1920 dans les procès-verbaux du Gouvernement provisoire de la République de Lettonie, dans les événements et dans les mémoires

Ce 29 Novembre 2013 a été dévoilé au Théâtre National de Lettonie, un livre unique réalisé à partir des documents de la Chancellerie de l’Etat letton. Un livre historique sur le premier gouvernement letton indépendant et la période la plus difficile de l’histoire de la Lettonie.

Article mis en ligne le 3 mai 2017
dernière modification le 4 mai 2017

par JB
logo imprimer

Un livre unique - le Gouvernement letton entre 1918 et 1920 - à partir des procès-verbaux du Gouvernement provisoire de la République de Lettonie}

1918 -1920 période la plus difficile de l’histoire de la Lettonie

Le livre rassemble sur 800 pages des informations collectées auprès de nombreuses personnes et parmi les procès-verbaux des réunions du Gouvernement provisoire de la République de Lettonie (19 novembre 1918 – 11 juin 1920) qui sont complétées par les explications des sujets traités lors des réunions du gouvernement et les pièces illustratives, ainsi que les documents et les photos reflétant des événements et des processus importants pour l’État qui ne sont pas mentionnés dans les procès-verbaux ; la plupart d’eux sont publiés pour la première fois.

Publiés pour la première fois.

Les procès-verbaux représentent le témoignage documentaire du fonctionnement du Gouvernement provisoire, ils sont publiés dans leur version intégrale pour la première fois. Les notions utilisées dans les procès-verbaux et les faits moins connus de nos jours sont expliqués dans les notes au bas de la page, les données biographiques concernant les personnes mentionnées dans les procès-verbaux sont fournies dans la mesure du possible. Les procès-verbaux sont inclus dans le livre dans un ordre chronologique, ils sont structurés conformément aux périodes de fonctionnement de tous les trois Conseils des ministres.

Les premiers pas.
Création de l’État letton et de son administration

Le livre commence par l’essai du docteur en histoire V. Ščerbinskis « Les premiers pas. La création de l’État letton et de son administration », qui livre un aperçu historique de la situation de la politique extérieure et intérieure et du développement de l’idée de l’indépendance avant la proclamation de la République de Lettonie. L’essai donne un aperçu de la lutte pour la conservation et le renforcement de l’indépendance du pays en 1918 – 1920. Une attention particulière est consacrée au Gouvernement provisoire et à la création de sa politique en caractérisant les axes principaux de l’activité du gouvernement, ses succès et ses difficultés, en soulignant les questions de la sécurité et d’approvisionnement, le travail du gouvernement pour informer la société, ainsi que la formation de l’autorité publique et de son personnel, les questions économiques, sociales et culturelles.

18 Novembre 1918 : déclaration d’indépendance de la Lettonie

Biographies

Les biographies des ministres et des ministres adjoints du Gouvernement provisoire sont regroupées dans un chapitre séparé en soulignant leurs accomplissements dans la création de l’État. La compréhension de l’époque pendant laquelle travaillait le Gouvernement provisoire est complétée émotionnellement par les mémoires, les journaux et les lettres des contemporains, des acteurs directs des événements et des témoins, ainsi que par les coupures de presse. Des ouvertures spéciales sont consacrées aux événements décisifs de l’histoire des premières années de l’existence de l’État letton : le jour de proclamation de l’État et les premières difficultés ; la création du Conseil du peuple et les axes principaux de travail ; la durée de fonctionnement du gouvernement provisoire sur le navire « Saratov », lorsque le gouvernement était au bord d’effondrement, et le retour du gouvernement à Liepāja et Riga, le déroulement de l’élection de l’Assemblée constituante. Les ouvertures spéciales sont consacrées aussi à Oskars Kalpaks, à la libération de Riga des bolcheviks, aux combats de Cēsis et à l’affaire Bermondt, ainsi qu’à l’activité du gouvernement soviétique de P.Stučka et du gouvernement d’A.Niedra qui menaçaient l’indépendance de l’État letton.

Le patrimoine historique de la Lettonie

Pour préparer cette édition, de nombreuses pièces des archives et du patrimoine historique de la Lettonie ont été utilisées – les Archives nationales de la Lettonie, la Bibliothèque nationale de la Lettonie, le Musée de guerre de la Lettonie, le Musée d’histoire nationale de la Lettonie, ainsi que les pièces de plusieurs d’autres musées.

JPEGLe 17 novembre 1918, en fondant le Conseil du peuple, ses fondateurs ont élu à l’unanimité K.Ulmanis en tant que dirigeant du nouveau gouvernement à créer. Déjà le 19 novembre, lors de la réunion du Conseil du peuple, il a proposé de valider les candidatures des ministres et des ministres adjoints du gouvernement. Le 26 novembre, comme en témoigne le procès-verbal n° 1, le Conseil des ministres, composé des neuf ministres et des ministres adjoints, a commencé son travail. Pendant la durée du Gouvernement provisoire, trois Conseils des ministres ont été formés, et ces trois Conseils des ministres se sont réunis pour 203 réunions. Le président de ces trois Conseils des ministres était K. Ulmanis, qui dans le premier et le deuxième conseil a également rempli les fonctions du ministre de plusieurs domaines (agriculture, défense, approvisionnement). Trois ministres – le ministre des affaires étrangères Z. A. Meierovics, le ministre des transports et des travaux T. Hermanovskis et le ministre de l’éducation K. Kasparsons ont gardé leurs fonctions dans les trois Conseils des ministres. Depuis le 20 novembre 1918, la fonction du gérant de la chancellerie du Gouvernement provisoire était constamment assurée par D. Rudzītis. Dans le Gouvernement provisoire, 35 personnes ont travaillé en tant que ministres et ministres adjoints ; ces mêmes personnes ont travaillé dans de différentes fonctions dans les trois Conseils des ministres.

Sur le territoire de la Lettonie qui était dévasté par la première guerre mondiale, pour la première fois, un nouvel État national a été fondé – la République de Lettonie démocratique ; ses fondations devaient être bâties à partir de rien ; en conséquence, le devoir primordial du premier Conseil des ministres était de régler les questions les plus importantes pour la survie de l’État – la reconnaissance politique de l’État, la prise de conscience urgente et la solution des problèmes d’approvisionnement et de sécurité, la création et le renforcement du pouvoir public, ainsi que la fondation et l’entretien des relations avec les alliés pour obtenir du soutien militaire et matériel lors des luttes contre les ennemis intérieurs et extérieurs, ainsi que de l’aide pour approvisionner les citoyens. Pendant les premières années de l’État, qui étaient aussi les plus dures, l’aide fournie par les alliés avait une signification non seulement d’ordre pratique mais également d’ordre moral.

Il était essentiel d’informer la société au sujet des mesures entreprises par le Gouvernement provisoire parce qu’au début, la plupart de la société manquait de conviction que ce gouvernement représentait réellement ses intérêts ; ainsi le gouvernement a crée le bureau de la presse de la Lettonie, les journaux « Pagaidu Valdības Vēstnesis » (Héraut du gouvernement provisoire) et « Latvijas Sargs » (Gardien de Lettonie).

Malheureusement la présence de l’armée de l’occupation allemande et l’attaque de la Russie soviétique n’ont pas permis au gouvernement provisoire de trouver la solution aux missions que le gouvernement s’est fixées. Au début janvier 1919, le gouvernement était obligé de quitter Riga, puis Jelgava et a repris le travail à Liepāja, où il contrôlait conditionnellement seulement un petit territoire de Kurzeme (Courlande) du sud. Le travail du gouvernement n’a pas été suspendu même lorsqu’en janvier et en février, le Premier-ministre et la plupart des ministres se sont rendus à l’étranger pour y chercher de l’aide, et seulement trois ministres ont continué leur travail en Lettonie – le ministre de l’intérieur M. Valters (c’est lui qui signait les directives du gouvernement au lieu du Premier-ministre), le ministre de la défense J. Zālītis et le ministre des transports et des travaux T. Hermanovskis.
Au mois de mars, le Conseil des ministres élargi a repris son travail. Une attaque des forces germano-lettonnes a eu lieu sur le front de Kurzeme et son objectif était de libérer le territoire des bolcheviks. À cette époque, le 16 avril 1919, un coup d’État a été orchestré contre le Gouvernement provisoire. Les membres du Gouvernement provisoire ont été obligés de se réfugier sur le navire « Saratov » dans le port de Liepāja. Entre le 14 avril et le 28 juin 1919, le gouvernement n’a pas tenu des réunions, cependant le gouvernement continuait à travailler. Le Gouvernement provisoire était de plus en plus soutenu par les habitants. Les unités de l’armée lettone, en luttant aux côtés de l’armée estonienne dans la Lettonie du nord et aux côtés des forces allemandes, au fur et à mesure, ont libéré la plus grande partie du territoire du pays des bolcheviks.

Le 27 juin 1919, les circonstances favorables de la politique et de la sécurité intérieures ont permis au gouvernement de quitter le navire « Saratov » et de reprendre le travail à Liepāja. Le 8 juillet, le gouvernement dirigé par K. Ulmanis est rentré à Riga, où il a été accueilli par des milliers d’habitants.
Après le retour à Riga, le gouvernement a été réorganisé et le 14 juillet 1919 marque le jour du début de travail du deuxième Conseil des ministres. Le travail du gouvernement était de plus en plus axé sur les questions de la politique intérieure, tout en continuant à travailler sur la politique extérieure, en développant la diplomatie de la Lettonie et en soutenant les exigences de l’État dans les négociations internationales. Ce travail bien entamé était empêché pendant la menace de l’affaire Bermondt en automne 1919 jusqu’à la fin novembre lorsque l’armée de Bermondt a été chassée du territoire de la Lettonie.

En début de décembre 1919, le gouvernement a subi une autre réorganisation. Les missions principales que le nouveau Conseil des ministres s’est attribuées parallèlement aux missions entamées par les Conseils des ministres précédents, étaient l’organisation de l’élection de l’Assemblée constituante et l’introduction de la monnaie nationale. Après la libération de Latgale en janvier – février 1920, grâce aux efforts de l’armée de la Lettonie avec le soutien de l’armée polonaise, pour la première fois depuis la proclamation de l’indépendance de l’État, le Gouvernement provisoire de la Lettonie gérait tout le territoire du pays.

Plusieurs ministres du gouvernement se sont impliqués dans la phase de préparation de l’élection de l’Assemblée constituante ; le Premier-ministre aussi était très activement impliqué. Lors de l’élection de l’Assemblée constituante, 15 sur 35 membres du Gouvernement provisoire ont été élus au premier Parlement de la Lettonie ce qui témoignait du soutien à l’égard de leurs accomplissements pendant la période la plus dangereuse pour le pays.

Le 1er mai 1920, le travail pour former un nouveau Conseil des ministres a commencé. Le Gouvernement provisoire s’est réuni pour sa dernière réunion le 11 juin.

Lors des réunions tenues par le Gouvernement provisoire de la Lettonie, il a adopté et réalisé les décisions les plus nécessaires dans le court-terme (approvisionnement, politique extérieure, sécurité), ainsi qu’il a entamé des processus d’État importants à long terme et a dirigé leur préparation – la reconnaissance de l’État de iure, la préparation de l’Assemblée constituante, le travail au sujet des traités de la paix (avec la Russie soviétique, l’Allemagne), des traités des frontières (avec l’Estonie et la Lituanie), des traités de ré-évacuation des réfugiés, qui ont été signés après la dissolution du Gouvernement provisoire.

Le travail du gouvernement ne se déroulait pas toujours dans l’unanimité comme le démontre les procès-verbaux ; il y avait également des opinions divergentes, cependant, malgré la diversité des forces politiques représentées et des opinions personnelles, le gouvernement a su trouver des accords concernant les décisions pondérées. Un des accomplissements du Gouvernement provisoire était le renforcement indéniable de l’autorité du gouvernement et des établissements gouvernementaux, en prouvant que c’était le seul gouvernement légitime.
Le quatrième Conseil des ministres qui était dirigé encore par K. Ulmanis et qui s’est réuni pour la première fois le 12 juin 1920, était missionné de renforcer et de poursuivre le travail du Gouvernement provisoire dans les domaines importants pour l’État dans une Lettonie entièrement libérée des ennemis sous surveillance d’un parlement élu démocratiquement.

flickr
Vēsturiskās grāmatas par pirmo neatkarīgās Latvijas valdību atklāšana
par Valdības māja
Creative Commons BY-NC-ND

Participaient à l’évènement : le Premier ministre Valdis Dombrovskis, Mme Solvita Āboltiņa Présidente de la Saeima, Mgr John Hawk, le Directeur des musées et des archives historiques, Bureau du directeur parlementaire juridique Gunnar Kusins ​​Saeima budget et des finances Président (Fiscalité) Comité John Reirs etc

La publication a été produite en collaboration avec la Chancellerie d’Etat, Etat Limited Liability Company et le "Journal letton", avec le Musée National Historique de Lettonie, le Musée letton de la guerre, les Archives nationales de Lettonie et la Bibliothèque nationale de Lettonie.

La publication est soutenue financièrement par une société anonyme "forêts lettones Etat" Latvenergo Groupe et de l’Etat société à responsabilité limitée "letton Journal".





Merci aux services de la Direction de la Communication du gouvernement de Lettonie pour leur aimable transmission en français du résumé du livre.

Source :
Direction de la Communication du gouvernement
http://www.mk.gov.lv/lv/aktuali/zinas/2013-gads/11/291113-vk-01/


Forum
Répondre à cet article



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2009-2017 © Lettonie - Francija : Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.28