Lettonie - Francija : Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija
Amitié, news et enchantements France - Latvija ♫ Draudzība, apmaiņa, sadarbību, starp Latvija un Francijā

Depuis la Lettonie et la France, média participatif d’informations entre lettons et francophones pour favoriser amitié et projets solidaires avec un des pays baltes enchanteur au nord-est de l’Europe.

La Lettonie passe par la Lorraine
avec ses films, animations, exposition
La Voie balte, qui a secoué le monde le 23 aout 1989

REGARDS SUR LA LETTONIE à Nancy
Maison des Jeunes et de la Culture
MJC PICHON du 19 au 24 mai 2014

Semaine lettone avec une exposition exceptionnelle "C’est ainsi que nous sommes allés vers l’indépendance", des chefs d’œuvre cinématographiques courts ou longs de Laila Pakalnina, Vladimirs Ļeščovs, Jānis Cimermanis et ses personnages de pâte modelés de vie, Nils Skapāns, Reinis Pētersons, Dace Rīdūze, Jānis Kalējs, Gatis Šmits, Jānis Putniņš, et Anna Viduleja - un programme d’animations pour enfants et adultes - Entrée libre.

"ElektroFolk" Groupe Ethno-rock
de musique lettone : Nouvel album

Nouveau musique folk électrique et rock : l’album du jeune ethnogroupe "ElektroFolk" est sorti

. Les musiques dansantes et enthousiastes venues de Lettonie apportent de l’énergie, du dynamisme pour démarrer une active journée avec bonheur. Ces cinq musiciens expérimentés nous hypnotisent dans un langage moderne de rythmes musicaux euphoriques. Ils transportent en musique et chansons les valeurs folkloriques de la culture ancestrale lettone authentique.

En Lettonie + de femmes en postes de direction d’entreprises et d’administrations qu’ailleurs dans le monde
S’enchanter en Lettonie

La Lettonie championne d’Europe pour l’équilibre homme-femme parmi les dirigeants d’entreprises.

Dans le monde cette proportion a augmenté de près de 12% contre 10% l’année dernière et seulement 5% en 2012. Pas de quotas pour les femmes lettones qui occupent plus souvent un poste de direction que dans le reste du monde (41%), une proportion parmi les trois plus fortes selon l’étude Grant Thornton International.

Jānis Kārkliņš, ambassadeur Lettonie, nommé président Groupe consultatif multipartite
du Forum sur la gouvernance d’Internet

BAN KI-MOON, Secrétaire général de l’ONU a nommé l’Ambassadeur Jānis Kārkliņš, de la Lettonie, à la présidence du Groupe consultatif multipartite du Forum sur la gouvernance d’Internet.

Le Groupe conseille le Secrétaire général sur le programme et le calendrier des réunions du Forum sur la gouvernance d’Internet et est composé de 56 membres provenant de gouvernements, du secteur privé et de la société civile, notamment des représentants des milieux universitaires et techniques.

Un Boeing 747-8 le plus gros du monde
au "Lidostā Rīga airport"
premier aéroport international des pays Baltes
Lidosta

Le premier aéroport international dans les États Baltes, "Lidostā Rīga" accueille pour la première fois un Boeing 747-8, l’un des plus gros avions au monde et ajoute 12 nouvelles destinations "été" dont "Riga - Paris (Beauvais)" et des vols supplémentaires sur 14 lignes. Au total "Rīga airport", après ses travaux d’agrandissement, offre en été 83 destinations directes depuis la capitale de la Lettonie.

Estonie, Lettonie et Lituanie commémorent la voie Balte
à Bazoches-sur-Guyonne
La Voie balte, qui a secoué le monde le 23 aout 1989

Samedi 21 juin 2014, à partir de 13h30
à la Maison de Jean Monnet
à Bazoches-sur-Guyonne (78490)

vous êtes conviés à la conférence organisée par l’Association Jean Monnet, pour commémorer le 25ème anniversaire de la « Voie balte ». Sur 600 km d’une seule voix trois sœurs baltes enchantent deux millions de cœurs pour gagner l’indépendance.
Après la projection du film de Peeter Simm « La Voie balte » (1989), les témoignages de Mme Jolanta Balčiūnienė, Ambassadeur de Lituanie, de Mme Sanita Pavļuta-Deslandes, Ambassadeur de Lettonie et de M. Sven Jürgenson, Ambassadeur d’Estonie.

Manai Tautai, chanson d’amour à la Lettonie
Patrimoine culturel des chansons patriotiques lettones
de la révolution chantante.

La chanson "Manai Tautai - Pour mon peuple"
une chansons d amour pour la Lettonie

Ecrite en 1978 par Brigita Ritmane Džemesone, devenue une des chansons patriotiques de la révolution chantante dans le patrimoine culturel Letton. "Mon peuple est en train de mourir .... Leurs racines se tordent et meurent". En 1988 à Liepaja sous le régime soviétique, quand la chanson fut interprétée par Eva Akurātere ,le public tout entier en pleurs l’a chantée tout le long. Un événement particulièrement remarquable alors que la salle était remplie d’hommes de la milice soviétique ...

http://archive.org/download/Dzintars-ManaiTautai/Dzintars-Manai_tautai2.mp3
Vairogi - boucliers, chanson du groupe de Rock Letton Livi

"Nos chansons sont des boucliers antiques,
... Nous en ferons des tremplins"

La déclaration d’amour pour le peuple et la terre de Lettonie. Une chanson exceptionnelle dans l’espace public à l’époque soviétique. Un chant né à Liepaja, dans les années 1976 avec le légendaire groupe de Rock Letton "Livi" et fredonné le soir même du premier concert par un grand nombre de spectateurs. La musique est composée par Juris Pavītols, sur des paroles de Vitauts Ļūdēns. A Liepaja le Festival Fontaine aura lieu du 15 au 17 aout.

La Population de Lettonie est tombée
en dessous de deux millions
Les santons de Sabile en Lettonie

La baisse de la population totale de Lettonie est alarmante en 2014

Les derniers Indicateurs démographiques lettons annoncent des statistiques concernant la migration internationale, les naissances et les décès. Un tiers de la population vit à Riga, Capitale Culturelle Européenne cette année.

Chanson pour tuer un géant : la chute de l’empire soviétique.
Sandra Kalniete

Premier ebook européen écrit par Sandra Kalniete

L’eurodéputée de Lettonie, qui vient d’être élue au Parlement Européen vice-présidente du groupe centre-droit (PPE), a publié en anglais la première édition numérique mémoire des mouvements d’indépendance entre 1988 et 1990 dans les pays Baltes. Cette "chanson pour tuer un géant", raconte la révolution Lettone et la chute de l’empire soviétique. Le livre est disponible en téléchargement gratuit.

Envolées géantes en ciel balte : "Le Rêve" ukrainien !
Antonov An-225 Mrija - le reve

Mriya, gros porteur d’espérances
aujourd’hui à Rīga capitale Culturelle Européenne

Au dessus des pays baltes, les nuits blanches, celles où le soleil ne se couche pas, sont arrivées. En Lettonie le trafic aérien a fortement augmenté. Les grandes manoeuvres sont militaires face aux intimidations russes. A l’aéroport - Lidostā - de Rīga est prévu ce jeudi 12 Juin l’arrivée du plus grand avion au monde : l’Antonov An-225 Mriya (« Le Rêve » en ukrainien).


DIEVS, SVETI LATVIJU, Hymne national de Lettonie

DIEVS, SVETI LATVIJU!

"Dievs svētī Latviju" hymne national de la Lettonie, interprété le dimanche 7 juillet 2013 vers 19h20 heure de Riga, par le Grand Choeur des 13000 choristes du Concert de cloture du XXVè Festival des Chants et XV des Danses de Lettonie, dirigé ici par l’illustre Chef de Choeur Roberts Zuika, mis à l’honneur cette année pour ses 100 ans.

DIEVS, SVETI LATVIJU

Dievs, svētī Latviju,
Mūs’ dārgo tēviju,
Svētī jel Latviju,
Ak, svētī jel to ! (repeat)

Kur latvju meitas zied,
Kur latvju dēli dzied,
Laid mums tur laimē diet,
Mūs’ Latvijā ! (repeat)

La musique et les paroles ont été écrites par le compositeur Letton Karlis Baumanis.
A l’époque de la dominance russe il était interdit d’employer le mot "Lettonie" dans les paroles de la chanson, ils furent remplacés par "la Baltique".

Cet hymne fut chanté pour la première fois en public lors du premier Festival de la Chanson à Riga en juin 1873.

En tant qu’hymne national, le "Dievs, sveti Latviju !" fut chanté pour la première fois le 18 novembre 1918, lors de la déclaration d’indépendance de la République de Lettonie.
Le 7 juin 1920 cette chanson eu officiellement le statut d’hymne national.

Après juin 1940, l’emploi des symboles nationaux de la Lettonie - le drapeau, les armoiries et l’hymne national - fut interdit.
Le 15 février 1990 ils furent restaurés en tant que symboles officiels de l’Etat.

C’est un hymne national paisible , il n’évoque ni lutte, ni guerre, mais des jeunes filles en fleur et des jeunes gens qui chantent, avec cette puissance qui permet de traverser les années et les difficultés en rassemblant les esprits et les coeurs.

Paroles

Paroles (traductions)

Que Dieu bénisse la Lettonie,
Notre chère patrie,
Nous te supplions, bénis la Lettonie,
Oh, nous te supplions de la bénir ! (bis)

Lorsque les filles Lettones fleurissent,
Lorsque les fils lettons chantent,
Laissez-nous danser là-bas dans la joie,
Dans notre Lettonie ! (bis)

God bless Latvia,
Our beloved fatherland,
We beseech thee, bless Latvia,
Oh, we beseech thee to bless it ! (repeat)

Where the Latvian daughters bloom,
Where the Latvian sons sing,
Let us dance in happiness there,
In our Latvia ! (repeat)

vidéos

Autre moment en 2008

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30

Mriya, gros porteur d’espérances aujourd’hui à Rīga capitale Culturelle Européenne Au dessus des pays baltes, les nuits blanches, celles où le soleil (...)
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 12 juin 2014
Le premier aéroport international dans les États Baltes, "Lidostā Rīga" accueille pour la première fois un Boeing 747-8, l’un des plus gros avions au (...)
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 25 mai 2014
Visiter liepaja guide tourisme monuments carte
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 27 janvier 2014
Les portes lumineuses de la Bibliothèque nationale de lettonie , chateau de la Culture Lettone ancienne et future s’ouvrent au Monde entier. La (...)
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 1er janvier 2014

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30

25 mars 1949 en Lettonie
42125 personnes Victimes du génocide soviétique

La Lettonie, se rappelle le 25 mars 1949 et les 42125 victimes du génocide communiste. La plus grande déportation de victimes des pays baltes. La première commémoration de cette seconde déportation massive s’est déroulée à Riga il y a 25 ans en 1989, en plein régime soviétique, et a démarré la lutte vers l’indépendance de la Lettonie. Des évènements qui malheureusement résonnent avec l’invasion de la Crimée. En mémoire, différentes activités ont lieu à Riga et dans tout le pays.

Article mis en ligne le 21 mars 2014
par BD


JPEG - 55.3 ko

A Riga, ce 25 mars 2014, pour commémorer la déportation des victimes de la terreur communiste, auront lieu plusieurs événements et concerts.

11h Les evènements débuteront par un moment de souvenir dans les gares de triage, qui sera présidé par Andrey Purina et les sociétés Latgale répression politique .

12.30 autre moment souvenir au Musée de l’occupation de la Lettonie, suivi par la traditionnelle procession au Monument de la Liberté, où à 13h se déroulera la cérémonie solennelle de dépôt des gerbes de fleurs, symboles de la résistance paisible et de l’attachement à la terre lettone.

18h00, en soirée, à la "Petite Guilde" de Riga, centre culturel et d’art folklorique, se tiendra une soirée de mémoire avec les sons des kokles et le soliste Dainis Skutelis de l’Opéra national de Lettonie accompagné de l’ensemble de harpes "Kokle club.". L’entrée est gratuite.

19.00 concert commémoratif au Dôme de Riga et les musiques de Johann Sebastian Bach. Joueront : "Professional Symphonic Band" de Riga, "Riga Chamber Choir", la chorale "Ave Sol", et des solistes. Le concert sera dirigé par Andris Veismanis.
Entrée libre, et sur invitations pour pouvoir obtenir le box-office du Dôme de Riga .

19h Dans le même temps, le concert « Mon âme populaire » se tiendra au Musée E.Smiļģa ( E.Smiļģa rue 37-39 ), où se produiront le chœur "Homeland" et l’acteur Kevin Owl qui lira des extraits de son livre "Les Aventures de Pūcesbērna vrais Soviétiques" . L’entrée est € 2,83 .



25 mars 1949 en Lettonie : 42125 Victimes du génocide communiste

Une deuxième déportation de masse d’environ 42125 personnes est dirigée contre les agriculteurs lettons et les partisans de la lettonie, qui ne veulent pas collectiviser. Des familles entières sont déportées « à vie », la plupart d’entre elles, dans les régions sibériennes de Omsk, Tomsk, et Krasnoïarsk. Après la mort de Staline en 1953, beaucoup de familles sont autorisées à revenir en Lettonie, mais sont stigmatisées, parfois exclues pour la vie. Une vague de collectivisation a eu lieu, mais les fermes collectives sont inefficaces, et les pénuries alimentaires deviennent courantes. La déportation a réduit considérablement les activités partisanes nationales.

JPEG - 222.5 ko
Déportation des lettons vers les goulags soviétiques.

C’est la plus grande déportation de personnes de l’histoire des États Baltes.
Au total dans les trois pays Baltes se furent 94779 victimes déportées,
dont près de la moitié venant de Lettonie
.




Victimes baltes des déportations soviétiques de mars 1949
République FamillesPersonnesTrains
Estonie 7488 20713 15
Lettonie 13624 42149 31
Lituanie 9518 31917 20
Ensemble 30630 94779 66

Le 25 Mars 1949, fut l’accomplissement de la décision secrète prise par le Conseil des ministres de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques du 29 Janvier 1949. Le Département de la sécurité de l’URSS et les troupes du ministère de l’Intérieur ont réalisé la plus grande déportation de personnes dans l’histoire des États Baltes . Les gens ont été déportés en Sibérie par le biais de l’opération connue sous le nom de "Priboj"

25 mars 1989 : En mémoire, première manifestation pacifique vers l’indépendance

Le 25 mars 1989, en plein régime soviétique, sous la pluie, eut lieu à Riga une gigantesque commémoration de cette déportation. A la mémoire des victimes des déportations, un immense cortège funèbre est organisé de la Daugava au cimetière des Frères. L’une des premières démonstrations pacifique dans la lutte vers l’indépendance retrouvée.

Les déportations ont été effectuées par les forces intérieures du Département de la sécurité d’Etat d’URSS ( 7456 hommes) et par les troupes d’élite du Destroy Bataillon de Lettonie Département de la Sécurité d’Etat ( 6931 hommes) .

En dehors de cela , il y avait environ 12 000 membres du Parti communiste et de la Ligue des jeunes communistes qui participent aux expulsions.

Ainsi, les "collaborationnistes locaux" représentaient environ 63 pour cent des deportés. Environ 4000 agents professionnels de la Sûreté de l’URSS ont mené les forces armées pour déporter 3005 groupes. Les gens ont été pris dans 55 stations de chemin de fer.

42 322 personnes ont été mises en 3316 camions et 33 trains de troupes. Parmi ces personnes déportées - « ennemis de classe » et de la puissance d’occupation - environ 72,6 pour cent étaient des femmes et des enfants.

L’ expulsion ont été orientés vers les régions de Krasnoïarsk , Novossibirsk , Omsk et Amur. Les dirigeants de la Sûreté de l’Etat d’URSS ont reçu de nombreux prix et médailles "pour l’excellente exécution d’une tâche particulière de l’État" .



Autres articles, liens et lectures :


JPEG - 18 ko







Selon les sources certains chiffres peuvent quelque peu varier. Principalement issues de la traduction d’un article basé sur les matériaux trouvés dans les archives centrales de l’ex- URSS armée soviétique à Moscou . L’auteur de l’article traduit y analyse le nombre et la structure des personnes deportées de Lettonie. Sources :




puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS

2009-2014 © Lettonie - Francija : Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.78.26