logo site
Lettonie-Francija
Amitié, news et enchantements France - Latvija ♫ Draudzība, apmaiņa, sadarbību, starp Latvija un Francijā

Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija. Média participatif d’informations entre lettons & francophones pour favoriser amitié et projets solidaires avec un pays balte enchanteur centenaire au nord-est de l’Europe.


Des bougies dans toute la Lettonie pour le 18 novembre centenaire

Lire aussi :
18 novembre anniversaire de la république indépendante de Lettonie

18 novembre à 21h25(Lv) - 20h25(Fr) Profitez d’un concert de tous les temps avec la meilleure chanson du centenaire letton en écoutant RadioSWH et en regardant [LatvijasTV https://ltv.lsm.lv/lv/]

DIEVS, SVETI LATVIJU, Hymne national de Lettonie

"Dievs svētī Latviju" hymne national de la Lettonie, interprété le dimanche 7 juillet 2013 vers 19h20 heure de Riga, par le Grand Choeur des 13000 choristes du Concert de cloture du XXVè Festival des Chants et XV des Danses de Lettonie, dirigé ici par l’illustre Chef de Choeur Roberts Zuika, mis à l’honneur cette année pour ses 100 ans.




DIEVS, SVETI LATVIJU - vardi - paroles
Dievs, svētī Latviju, Que Dieu bénisse la Lettonie,
Mūs’ dārgo tēviju, Notre chère patrie,
Svētī jel Latviju, Nous te supplions, bénis la Lettonie,
Ak, svētī jel to ! (repeat) Oh, nous te supplions de la bénir ! (bis)
Kur latvju meitas zied, Là où les lettones fleurissent **,
Kur latvju dēli dzied, Là où les lettons chantent,
Laid mums tur laimē diet, Dansons de joie dans notre patrie
Mūs’ Latvijā ! (repeat) Dans notre Lettonie ! (bis)

La musique et les paroles ont été écrites par le compositeur Letton Karlis Baumanis}(11.05.1835.-10.01.1905.)} (plus connu sous le nom Baumanu Karlis). A l’époque de la dominance tsariste russe il était interdit d’employer le mot "Lettonie" dans les paroles de chansons, ils furent remplacés par "la Baltique". Regardez attentivement la tranche des pièces de 2€ lettones, vous y lirez gravé le titre de l’hymne national.

Karlis Baumanis fut l’un des plus ardents participants au mouvement pour l’éveil national letton. En outre, ses articles polémiques sur les chansons populaires, publiés dans la presse lettone et allemande à Riga, ont conduit à l’émergence de l’ethnomusicologie en Lettonie




Défi ouvert au régime tsariste

L’hymne est apparu dans la deuxième moitié du 19ème siècle, quand le peuple letton a commencé à montrer ouvertement un fort sentiment de fierté et d’identité nationale.




Karlis Baumanis

Karlis Baumanis a été le premier compositeur letton à utiliser le mot « Lettonie » dans des paroles de chanson. Le concept de "Lettonie" avait seulement commencé à prendre forme dans l’esprit des écrivains et des militants et a été utilisé pour décrire toutes les régions traditionnellement habitées par les Lettons. Bien que la plupart des Lettons n’osaient pas encore rêver d’un Etat souverain totalement indépendant de l’Empire tsariste russe, la chanson "Dievs, sveti Latviju !" devint un puissant catalyseur de la conscience nationale émergente. L’utilisation du mot « Lettonie » dans la chanson était un défi ouvert au régime tsariste qui avait peu de sympathie pour les mouvements nationaux.

Initialement, les autorités russes interdisent l’utilisation du mot « Lettonie » dans le titre et le texte de la chanson et il a été remplacé par le mot "pays baltes". la chanson a été interprétée en public en Juin 1873 lors du premièr Festival de la Chanson à Riga. Et chantée en tant qu’hymne national le 18 Novembre 1918, à la proclamation de l’indépendance de la Lettonie.

Le 7 Juin 1920 "Dievs, sveti Latviju !" a été officiellement proclamé hymne national de la République de Lettonie.

Après juin 1940, pendant un demi-siècle l’emploi des symboles nationaux de la Lettonie - le drapeau, les armoiries et l’hymne national - fut interdit.
Le 15 février 1990 ils furent restaurés en tant que symboles officiels de l’Etat.

Beaucoup de gens ont été persécutés tout simplement pour garder et cacher le drapeau rouge-blanc-rouge ou en chantant l’hymne national. Mais les symboles officiels de la Lettonie n’ont jamais été oubliés et la lutte pour réafficher les couleurs nationales rouge-blanc-rouge a marqué le début d’une nouvelle lutte pour l’indépendance à la fin des années 1980.

C’est un hymne national paisible , il n’évoque ni lutte, ni guerre, mais des jeunes filles en fleur et des jeunes gens qui chantent, avec cette puissance qui permet de traverser les années et les difficultés et rassemblt les esprits et les coeurs.




Musique


saeima.lv/documents

Autre moment en 2008

sources et liens : Latvian Institute et Ministère Letton des affaires étrangères

Si vous souhaitez apprendre à chanter en choeur cette chanson, contactez-nous ci-dessous. Nous tenons à votre disposition les diverses voix ( soprano, alto, ténor, bariton, basse ).

logo article ou rubrique
Les Archives Nationales de Lettonie - Latvijas Nacionālo arhīvu
Trouver la généalogie de sa famille en Lettonie

Les plus anciennes archives de Lettonie rassemblent plus de six millions de preuves documentaires d’événements historiques, de processus politiques, de la vie économique, sociale et culturelle sur le territoire letton pour la période allant de 1220 à 1945. Elles gèrent divers projets, dont le site des recherches généalogiques Raduraksti en Lettonie.

Article mis en ligne le 6 octobre 2018
par Bruno par

Les Archives historiques nationales de Lettonie constituent l’unité des Archives nationales de Lettonie, qui a accumulé plus de six millions de preuves documentaires d’événements historiques, de processus politiques, de la vie économique, sociale et culturelle sur le territoire letton pour la période allant de 1220 à 1945.

Les archives historiques de la Lettonie sont les plus anciennes archives de Lettonie. Elles contiennent les documents les plus anciens - le recueil de parchemins, les matériaux de l’audit des domaines et des âmes, des documents d’église, etc. Les archives les plus récentes des archives historiques de la Lettonie couvrent la période d’indépendance de la République de Lettonie (1918-1940), époque (1941-1945).


Les Recherches Généalogiques dans les Archives Nationales de Lettonie

Le fonds des Archives historiques de l’Etat de Lettonie contient les documents les plus anciens et les plus chronologiquement détaillés de la période de l’histoire de la Lettonie (du XIIIe au XIXe siècle), qui peuvent être utilisés pour effectuer des recherches généalogiques sur l’histoire de la famille et la recherche de l’arbre tribal.

Une recherche indépendante peut être faite par dans une salle de lecture d’archives ou via le site letton de généalogie Raduraksti ou en demandant une étude généalogique professionnelle dans les archives.

Raduraksts, un des projets des Archives historiques d’État de Lettonie (LNA) a pour principal objectif d’élargir les possibilités de recherche dans l’histoire familiale. Dans le cadre du projet, une salle virtuelle de lecture d’archives est en cours de création. Toutes les personnes intéressées ont ainsi la possibilité de rechercher l’histoire de leur famille par internet.

Les registres des églises évangéliques luthérienne, catholique romaine, orthodoxe, baptiste, réformé, uniate et vieux croyant sont disponibles dans les Raduraksas, registres sur le rabbinat jusqu’en 1905, ainsi que les documents du premier recensement russe (1897) dans les provinces de Kurzeme, Vitebsk et Vidzeme.

Vous pouvez consulter en quatre langues LV, RU, EN, DE, les détails des documents trouvés dans Raduraks ici

.

Demander une étude généalogique en Lettonie

Les archives préparent gratuitement un devis pour une étude généalogique sur réception d’une demande. Dans la demande, le nom, le prénom, l’adresse postale (pour les personnes physiques) ou le nom de l’institution, le numéro d’enregistrement et l’adresse légale (pour les personnes morales) du demandeur doivent être indiqués et le contenu de la demande doit être spécifié aussi précisément que possible.

La demande doit indiquer le maximum d’informations concernant les membres de la famille étudiée :

  • Nom de la famille
  • Noms et prénoms des membres connus de la famille, dates et lieux des naissances, données et lieux d’enregistrement des mariages, données et lieux d’enregistrement des décès, confession, église, etc, Informations concernant les emplois et les logements (établissements d’enseignement, emplois, adresses immobilières jusqu’en 1944 en Lettonie) nécessaires et pouvant être utilisées pour le début des études,
  • activité connue jusqu’en 1940,
  • lieu de résidence connu ou probable jusqu’en 1940, en indiquant le nom d’une ville, d’une paroisse, de manoirs et de maisons.
  • quantité souhaitée d’informations.
    Une étude généalogique peut être initiée, à partir de l’une des précisions mentionnées ci-dessus.

La demande est soumise directement au service clientèle de la salle 111 des archives (salle 111), ou envoyée par la poste ou par voie électronique

Dès réception de la demande, si elle n’est pas archivée, les Archives Nationales de Lettonie en accusent réception, indiquent son numéro d’enregistrement, ses conditions d’exécution et ses critères de coût, demandent le cas échéant certaines informations complémentaires, ainsi que le versement d’une avance et l’envoi d’une copie du document certifiant le paiement anticipé.

Les archives lancent l’étude généalogique après réception d’une avance. Le paiement anticipé est de 70 €.

Le paiement anticipé peut être effectué dans une archive, envoyée par virement postal ou par virement bancaire. En cas de réponse positive, une avance est incluse dans le calcul du coût final. En cas de réponse négative, le demandeur est informé des recherches effectuées et de leurs résultats. L’avance couvre les frais de recherche et n’est pas remboursée.
L’archivage des demandes de généalogie est achevé en 6 à 12 mois, parfois même plus longtemps.

À la demande des clients, les archives produisent également des copies de documents et de photographies, ainsi que des tableaux généalogiques.

Les informations peuvent être obtenues personnellement, par courrier ou par voie électronique. Nous vous demandons de vous munir d’un document d’identification personnel et d’autres documents prouvant votre droit de demander et de recevoir ces informations.

Les coûts de la recherche généalogique sont calculés conformément au tarif des services publics fournis par les Archives nationales de Lettonie. Les coûts dépendent de la quantité de documents identifiés, du nombre de personnes trouvées et de la quantité d’informations.

Département d’études thématiques et généalogiques
Chef du département Irina Veinberga
Téléphone : (+371) 22323808
Courriel : Irina.Veinberga chez arhivi.gov.lv

Coordonnées et contacts des archives historiques de la Lettonie

Adresse : Slokas iela 16, Riga, LV-1048
Tél consultations : (+371) 20017505
Tél Secrétaire : (+371) 20377661
Tél visites : (+371) 20030634
Courriel : vestures.arhivs chez arhivi.gov.lv
https://www.arhivi.gov.lv/

Service à la clientèle (armoire 111) et heures de caisse :
Lundi : 9h00 - 12h00, 13h00 - 17h00
Mardi : 8h00 - 12h00, 13h00 - 17h00
Mercredi : 9h00 - 12h00, 13h00 - 18h00
Jeudi : 9h00 - 12h00, 13h00 - 17h00
Vendredi : 9h00 - 13h00
Tél (+371) 20017505



Salle de lecture au 16 rue Slokas
Heures de travail :
Lundi : 9h00 - 16h00
Mardi : 9h00 - 16h00
Mercredi : 13h00 - 20h00
Jeudi : 9h00 - 16h00
Vendredi : 9h00 - 16h00
Tél (+371) 26817957



Dépôt d’ archives au 4 rue Palasta
Heures de travail :
Mercredi : de 11h00 à 17h00
Jeudi : de 11h00 à 17h00
Tél : (+371) 20392356



ARCHIVES NATIONALES LETTONIE






pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce



2009-2018 © Lettonie-Francija - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V4
Version : 4.2.0