logo site
Lettonie-Francija
Amitié, news et enchantements France - Latvija ♫ Draudzība, apmaiņa, sadarbību, starp Latvija un Francijā

Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija. Média participatif d’informations entre lettons & francophones pour favoriser amitié et projets solidaires avec un pays balte enchanteur centenaire au nord-est de l’Europe.

logo article ou rubrique
Cinéma Letton
le chef d’oeuvre "Vogelfrei"
Film primé en 2007 en Lettonie

Soirée cinéma de Lettonie jeudi 13 février à Paris avec LAF - Union Lettone en France

Le chef d’oeuvre "Vogelfrei", élu meilleur film letton en 2007, présenté aux festivals de Rotterdam, Turin et São Paulo, est un film très original : un cas rare dans l’histoire du cinéma mondial. Une seule histoire, mais quatre cinéastes. L’idée est formidable : on suit un héros, Teodors, dans quatre périodes de son existence - l’enfance, la jeunesse, la force de l’âge et la vieillesse - et chacune de ces tranches de vie est mise en scène par un réalisateur particulier avec son propre style et son point de vue. Au final, ces époques, entremêlées, se répondent et s’enrichissent.

Article mis en ligne le 13 février 2014
dernière modification le 13 novembre 2014

par BD
Vogelfrei


Kino, kino, kino un grāmatas ! - Cinéma, films et échanges de livres !


Vogelfrei

LAF aicina visus interesentus uz kino vakaru, kas notiks ceturtdien, 13. februārī. L’Union Lettone en France vous invite à sa soirée cinéma

Jeudi 13 fevrier 19h30

Au programme - Programmā :
Vogelfrei , La liberté de l’oiseau - (2007) le film chef d’oeuvre de quatre cinéastes lettons Jānis Kalējs, Gatis Šmits, Jānis Putniņš, Anna Viduleja
Filma latviski, ar subtitriem angliski / Film en letton, avec sous-titres en anglais.
Būsiet laipni gaidīti no 19:30 - Venez vers 19h30
Bet filmas izrāde sāksies ap 20:00 - le film commence vers 20 h.

Ceram, ka katrs apmeklētājs ziedos 3 eiro telpu izmaksu segšanai.
Participation aux frais de 3 euros pour couvrir la location de la salle.

Ja jums ir jautājumi, rakstiet Anitai uz epastu (en cas de questions, contactez) anita.soc chez gmail.com.

lieu : Solidarités Jeunesses
10, rue du 8 Mai 1945, Paris 75010 - Métro Gare de l’Est
Durvju kods / code de la porte 1359A

Rosinām arī šajā vakarā mainīties ar savām grāmatām latviešu valodā. Paķeriet līdzi kādu izlasītu grāmatu un, iespējams, ka tiksiet pie vēl nelasītas grāmatas !
L’occasion d’échanger des livres en lettons.
Uz tikšanos ! Au plaisir de vous voir.







Vogelfrei (2007)

Režisori Jānis Kalējs, Gatis Šmits, Jānis Putniņš, Anna Viduleja
Filma latviski, ar subtitriem angliski / Film en letton, avec sous-titres en anglais.
 [1]

Présenté aux festivals de Rotterdam, Turin et São Paulo, élu meilleur film letton de 2007, Vogelfrei est une œuvre très originale. Une seule histoire, mais quatre cinéastes. L’idée est formidable : on suit un personnage à quatre périodes de son existence et chacune de ces tranches de vie est mise en scène par un réalisateur particulier avec son propre style et son point de vue. Au final, ces époques, entremêlées, se répondent et s’enrichissent.

Vogelfrei
3 victoires et 5 nominations
au Festival National du Film de Lettonie en 2007

  • Latvian Film Prize Best Film - Prix du Meilleur Film Letton
    Janis Kalejs, Gatis Smits, Janis Putnins, Anna Viduleja
  • Best Screenplay - meilleur scénario
    Janis Kalejs, Gatis Smits, Janis Putnins, Anna Viduleja
  • Best Cinematography - meilleure photographie
    Andrij Parekh, Sam Moon, Gints Berzins
  • Nominated - nomminé
    Latvian Film Prize Best Actor - Prix ​​du meilleur acteur de film letton
    Liubomiras Lauciavicius
  • Best Director - meilleur réalisateur
    Janis Kalejs, Gatis Smits, Janis Putnins, Anna Viduleja
  • Best Editing - meilleur montage
    Armands Blumbergs, Liene Balina, Jekabs Dimiters
  • Best Costume Design - Meilleure création de costumes
    Evija Dzonsone, Mare Mastina, Rolands Peterkops, Kristine Jurjane
  • Best Make-Up - Meilleur maquillage
    Zanna Dubska, Ilze Trumpe

Parmi les acteurs :
Igors Suhoverhovs Teodors - Enfant
Karlis Spravniks .. Teodors - Adolescent
Ints Teterovskis Teodors - Adulte
Liubomiras Lauciavicius Teodors - Vieillissant



La traduction rapide du commentaire écrit d’Andrejs Makwitz (Chicago) le 20 Avril 2009 au sujet du film :

"En règle générale, je ne suis pas un grand fan des films d’anthologie (un seul film où les différents segments sont dirigés par différents réalisateurs). .... Souvent, ce sont essentiellement des exercices de style pas vraiment concernés par le récit ou la narration comme ils sont avec le style et la technique.

L’objectif principal du directeur est de définir la teneur générale, l’humeur et le rythme d’un film. Peu importe comment se synchronisent les réalisateurs avec des segments inégaux. Certains y arrivent et d’autres pas. Certains films sont meilleurs et d’autres pires. Et c’est par la conception. Sinon, pourquoi faire un film "omnibus". Il pourrait être amusant à créer pour ceux qui les réalisent, mais en manquant souvent du plaisirs à les regarder. Soit vous sautez quelques segments ou souhaitez voir d’autres segments plus longtemps. L’histoire de Vogelfrei est assez simple et prometteuse, quatre réalisateurs racontent l’histoire d’un seul homme, comme il va à travers les étapes de la vie. Comme l’homme traverse la vie chaque réalisateurs, en théorie, pourrait apporter un point de vue légèrement différent de sa vie.

Comme l’homme change, ainsi sera le film.

L’ Enfance, premier segment, dirigé par Janis Kalejs, nous introduit à Teodors.
Teodors est un enfant qui semble, comme la plupart des enfants de cet âge, toujours trouver son chemin dans le monde entier. Il semble être un leader naturel qui attire les autres, mais n’est jamais tout à fait à l’aise avec l’attention et les exigences de l’interaction sociale. Il ne craint pas les contacts, mais il doit être lui-même. Il semble plus à l’aise et libre quand il est lui-même.

L’adolescence, deuxième segment, dirigée par Gatis Smits, nous montre Teodors, un jeune homme qui semble posséder toutes les qualités d’un jeune homme parfait. Il est beau et semble attirer les autres. C’est un joueur de hockey exceptionnel qui semble irréprochable sur la glace. Mais malgré tout cela, il est perdu et aliéné de tout autour de lui. Pas assez sûr de lui dans les situations sociales. Pas sûr de ce qu’il faut dire ou faire. Il aspire à la compagnie mais n’est pas sûr de savoir comment s’y prendre. Le seul endroit où il semble trouver de la consolation est sur la glace en patinant en cercles autour de sa concurrence. Et confiant et compétent comme il est sur la glace, le pied solide en apparence du monde extérieur de la patinoire qui lui donne le plus de problèmes.

L’âge adulte, troisième segment, dirigé par Janis Putnins, nous montre Teodors, homme d’affaires prospère. Il a un superbe appartement, une femme de ménage, une belle amie. Il semble profiter de tous les attributs d’un homme qui ne manque de rien, mais semble encore perdu et peu sûr de son chemin dans la vie. Le vide existentiel dans sa vie : un trou béant qui, peu importe ce qu’il fait, il ne peut pas remplir. Peu importe le nombre d’heures qu’il passe à la salle de gym, ou au piano, ou dans les bars en tentant de ramasser des femmes attirantes, il a faim de quelque chose qu’il ne peut tout simplement pas assouvir, peu importe ce qu’il essaie de faire. Il s’agit d’un homme qui, en surface a tout ce qu’il pouvait désirer, mais qui est hanté par des démons inexpliqués juste en dessous de la surface, qui l’entraînent et le tourmentent. C’est un homme qui devrait être en paix avec son environnement, mais il est tout sauf cela.

Vieillesse, dernier segment, dirigé par Anna Viduleja nous montre Teodors comme un homme enfin en paix avec lui-même. Teodors a laissé les pièges de la grande ville pour la campagne où il est maintenant organiste dans une petite église rurale et agit aussi comme un guide d’oiseaux et de chasseurs pour les gens bien nantis de la grande ville . Teodors est un homme de peu de mots, et ne semble pas se soucier de ce que les autres pensent de lui ou si oui ou non ils ont besoin de lui. Il semble avoir enfin trouvé lui-même et le chemin qu’il veut poursuivre. ...
...
La grâce du film, est le dernier segment. Dans le Vieux, nous pouvons voir l’enfant et la jeunesse dans les yeux de Teodors vieillissant : l’homme que nous voyons maintenant à l’écran. C’est ce dernier segment qui rend la beauté du film.... "

sources photos : copies écran bande annonce du film.
http://www.imdb.com/title/tt1048173/

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=180201.html