logo site
Lettonie-Francija
Amitié, news et enchantements France - Latvija ♫ Draudzība, apmaiņa, sadarbību, starp Latvija un Francijā

Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija. Média participatif d’informations entre lettons & francophones pour favoriser amitié et projets solidaires avec un pays balte enchanteur centenaire au nord-est de l’Europe.

logo article ou rubrique
Télécharger Ebook : « Diplomate en Lettonie1938-1940 »
Carnets de Jean de Beausse
Comment les mâchoires de l’étau soviétique se sont refermées sur le petit poucet letton avalé par le grand ogre russe.

Le journal de Jean de Beausse, "Diplomate en Lettonie" est un témoignage de premier ordre, qui relate de l’intérieur l’effondrement d’un des trois pays baltes, la Lettonie, mise sous tutelle puis brutalement annexée en 1940 par l’URSS de Staline, en vertu du pacte germano-soviétique d’août 1939. De décembre 1938 à juin1939, la première partie de ce journal est inédite. Abondamment illustré de magnifiques photographies d’époque prises par Jean de Beausse en personne, ce livre témoigne des efforts d’une jeune Nation pour sa survie dans un contexte international dramatique. Édition établie, annotée et commentée par l’historien Matthieu Boisdron. Préface et témoignage de Jacques de Beausse, maintenant téléchargeable.

Article mis en ligne le 18 février 2019
dernière modification le 19 février 2019

par Bruno
Télécharger ce Nouvel Ebook en ligne (voir en bas de l’article)

« Diplomate en Lettonie1938-1940 » Carnets de Jean de Beausse

« Diplomate en Lettonie, 1938 - 1940 » , carnets de Jean de Beausse

Les archives de la Légation française en Lettonie ont toutes été détruites en 1940. Les Carnets de Jean de Beausse constituent donc le seul document diplomatique sur cette période et ce pays. Ils n’en sont que plus précieux. Ce livre rassemble les souvenirs transcrits du journal personnel de Jean de Beausse, premier secrétaire à la Légation de France à Riga, en Lettonie, (un des tout derniers à quitter le pays annexé par l’URSS) et ceux de son fils Jacques, nommé ambassadeur de France en 1991.

Jacques de Beausse, fils de l’auteur, fut lui-même le premier ambassadeur de France en Lettonie lors de la seconde indépendance de 1991. Enfant à l’époque des faits, il a préfacé cet ouvrage et l’a enrichi de son propre témoignage, inédit lui aussi.

Commenté et annoté par Matthieu Boisdron. historien spécialiste de l’Europe centrale et orientale entre les deux guerres, Diplomate en Lettonie offre un éclairage passionnant sur des faits méconnus et constitue une source capitale pour comprendre une époque complexe et troublée.

Matthieu Boisdron :

« Ce document a été découvert en 2004, à l’occasion de recherches effectuées dans le cadre de la rédaction de mon mémoire de DEA (diplôme d’études approfondies, aujourd’hui connu sous le nom de « master II recherche »), au Centre des archives diplomatiques de Nantes (CADN) dans le fonds « Riga ». Les archives diplomatiques le présentaient comme celui d’un agent anonyme de la Légation de France.

Après quelques recherches bibliographiques préliminaires, je me suis rapidement aperçu que ce même texte avait déjà été édité en 1997, en Lettonie’, et préfacé par le fils de l’auteur, Jacques de Beausse, qui fut d’ailleurs le premier ambassadeur de France en Lettonie lors de la seconde indépendance de 1991.

Avec l’aimable autorisation et les précieux conseils de Monsieur Jacques de Beausse, les éditions Mens Sana-Anovi et moi-même avons fait le choix de publier à nouveau ce témoignage, afin de lui donner la publicité qu’il mérite. Il nous faut également sincèrement remercier Monsieur et Madame Abols qui ont bien voulu relire l’intégralité de ce texte. Leur accueil chaleureux, ainsi que leurs remarques avisées, ont grandement bénéficié à ce livre. Nous leur devons notamment le plan de la ville de Riga qui serait resté introuvable sans leurs recherches.

Précisons enfin que la première partie de ce journal (de décembre 1938 à juin1939) est inédite. Elle n’avait pas été publiée dans la première édition, car elle ne fut retrouvée que plus tard par Monsieur de Beausse, dans les papiers de son père.

De fait, ce document constitue la seule véritable source issue des milieux diplomatiques français disponible pour cette aire géographique (les Pays baltes) et ce champ chronologique (la toute fin des années trente). En effet, comme on pourra le constater au fil de la lecture, les archives de la Légation ont été brûlées par mesure de sécurité au cours des mois qui ont précédé l’invasion du territoire letton par les troupes soviétiques. Il s’agit donc d’un témoignage de premier plan,très précieux sur
cette période troublée.
 »

"L’ogre et le petit poucet"
commentaire du 7 octobre 2011 par "Arribat"

On pourrait penser à priori que ce journal d’un diplomate français en poste à Riga au début de la guerre 39/45 ne peut s’adresser qu’aux intimes ou aux férus d’histoire des pays baltes, mais il n’en est rien. De fait cet écrit portant à la fois sur les grands événements régionaux tout en faisant part des préoccupations quotidiennes, établit un constat significatif sur une armée rouge en état de délabrement avancé.

De plus, au fur et à mesure du récit on sent peu à peu les mâchoires de l’étau soviétique se refermer sur ce petit poucet letton jusqu’à ce qu’il soit avalé par le grand ogre russe. Mais à la vérité - soviétique bien sûr - le puissant et bien aimé camarade Staline a répondu à l’appel au secours du peuple letton.

Tout est à l’avenant dans une propagande ubuesque qui enfonce le pays dans une obscurité dont il mettra plus d’un demi-siècle à sortir. Au-delà des faits, c’est toute la mécanique de la mise en place d’un état totalitaire qui est décrite. La venue d’un monde contre-utopique digne d’un Orwell ou Zamiatine. En 1991 le nouvel ambassadeur de France en Lettonie sera le fils de Jean de Beausse. Ce ’repreneur’ nous dresse un état surprenant d’un pays libéré dans les mots mais toujours occupé en réalité.

Bonne idée que d’avoir inséré dans ce journal les articles d’un spécialiste en histoire de la région. Une petite cerise sur le gâteau.

Sur le journal lui-même nous restons parfois surpris par le décalage qui existe entre la situation en France et les commentaires de l’auteur pour les jours correspondants. On ne sait s’il s’agit de prudence, de manque d’information, ou d’avis gênants ayant été éliminés. Ainsi la déclaration de guerre de septembre 1939 n’a droit qu’à une ligne au même titre que l’envie de faire du ski !! Mais les soucis de déménagement et le sauvetage des meubles et de l’argenterie sont plus détaillés.

Questions sans réponses qui n’empêchent pas à l’ensemble de présenter un véritable intérêt.

Trouvé sur un site de vente en ligne


Lire et se procurer l’édition établie, annotée et commentée par Matthieu Boisdron, et la préface de Jacques de Beausse :

« Diplomate en Lettonie 1938-1940 Carnets de Jean de Beausse, premier secrétaire de l’ambassade de France à Riga »

Contributeur : Matthieu Boisdron
Chargé d’enseignement à l’Université de Nantes. UFR Histoire, Histoire de l’art et Archéologie. Département d’Histoire.

Télécharger sur Hal archives-ouvertes : Diplomate en Lettonie, 1938-1940 : Carnets de Jean de Beausse, premier secrétaire de l’ambassade de France à Riga. par Matthieu Boisdron



qrcode:https://www.lettonie-francija.fr/diplomate-en-lettonie-1938-1940-carnets-de-jean-de-beausse-456