logo site
Lettonie-Francija
Amitié, news et enchantements France - Latvija ♫ Draudzība, apmaiņa, sadarbību, starp Latvija un Francijā

Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija. Média participatif d’informations entre lettons & francophones pour favoriser amitié et projets solidaires avec un pays balte enchanteur centenaire au nord-est de l’Europe.

logo article ou rubrique
Film letton "Lāčplēsis" de Aleksandrs Rusteiķis

Deux scénarios se déroulent parallèlement : le premier présente l’histoire mythique du héros national et de sa bien-aimée Laimdota luttant contre l’envahisseur, le second suit la bataille historique pour l’existence d’une Lettonie libre et indépendante.

Article mis en ligne le 9 mars 2018
dernière modification le 11 novembre 2018

par JB

Le film "Lāčplēsis - Tueur d’ours" de Aleksandrs Rusteiķis
(Fiction, Lettonie, 1930, 100’, NB, Muet, VOSTF)

Bearslayer (Lāčplēsis), 1930 - 1h40

(Fiction, Lettonie)

Ce film est le premier accomplissement important du cinéma national letton. A la fois l’histoire de la république de Lettonie et de la nation lettonne du début du vingtième siècle.
Deux scénarios se déroulent parallèlement : le premier présente l’histoire mythique du héros national, de sa bien-aimée Laimdota et de leur lutte contre l’envahisseur du pays, le second suit la bataille historique pour l’existence d’une Lettonie libre et indépendante.

Ce film a été fait pour l’occasion des célébrations de dixième anniversaire de l’indépendance de la République de Lettonie. L’épopée littéraire du même nom jouit d’un statut similaire à celui de l’épopée finnoise Kalevala ou du poème germanique Les Nibelungen. Elle a été convertie en un texte fondateur de la nation lettone pendant le mouvement de l’émancipation nationale de la fin du dix-neuvième et le début du vingtième siècle.

Aleksandrs Rusteiķis

Acteur et réalisateur. Né à Riga le 1er janvier 1892. Il a étudié le théâtre à Saint Pétersbourg. Il a été fondateur et directeur du studio théâtral de Taschent. Il meurt en 1958 à Jurmala.