logo site
Lettonie-Francija
Amitié, news et enchantements France - Latvija ♫ Draudzība, apmaiņa, sadarbību, starp Latvija un Francijā

Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija. Média participatif d’informations entre lettons & francophones pour favoriser amitié et projets solidaires avec un pays balte enchanteur centenaire au nord-est de l’Europe.

logo article ou rubrique
La Lettonie, pays vert le plus écologique et respectueux de l’environnement dans la Communauté Européenne
Selon le rapport annuel de l’université de Yale

La Lettonie, en deuxième position avec 70,37 sur 100 dans le classement annuel mondial effectué par l’université de Yale en 2012 est donc en tête parmi tous les pays de la communauté Européenne pour son excellent indice de performance environnementale (EPI). Dans le classement 2012 des tendances futures de performances environnementales, la Lettonie est positionnée vers la première place. La France, classée en sixième position en 2012, possède un indice de recul vers la 19è place.

Article mis en ligne le 21 avril 2013
dernière modification le 22 avril 2013

par JB
logo imprimer

La Lettonie leader pour sa performance environnementale

Lettonie, le vignoble de Sabile

Qu’est ce qui rend la Lettonie leader pour sa performance environnementale dans l’index 2012 ?

Au Sommet de la Terre de Rio en Juin 2012, Edmunds Sprūdžs, Ministre de la protection de l’environnement et du développement régional de la Lettonie, a annoncé que son pays avait été classé comme leader pour son indice de performance environnementale 2012. Il a relié la performance de la Lettonie à ses récents objectifs de développement et a réitéré l’engagement du pays vers "une politique et une croissance durable respectueuse de l’environnement.".

La Lettonie est en train de faire quelque chose que ses voisins ne font pas, avec des objectifs environnementaux novateurs et son histoire nationale

La Lettonie est classée en deuxième place de l’édition 2012 de l’Indice de Performance Environnementale (EPI), venant juste en dessous de la Suisse, et juste au-dessus de la Norvège et du Luxembourg. La Lettonie s’est bien comporté par rapport à ses pairs européens.

Comparée à ses voisins baltes, la Lettonie a surclassé la Lituanie, 17e, et l’Estonie, classé 54e. Ces trois pays baltes ont des géographies semblables, des formes de gouvernement, et des tailles de populations comparables, ainsi que des PIB par habitant similaires. Les différences de performances, pourraient signifier que la Lettonie est en train de faire quelque chose que ses voisins ne font pas, ce qui pourrait être représenté par ses objectifs environnementaux particuliers et son histoire nationale.

La Lettonie est déjà classée parmi les 10 meilleures destinations touristiques éthiques mondiales (voir article). Les pays d’Europe, parfois frileux à accepter d’autres pays dans leur zone, devraient relire avec attention les textes du poète français Jean de la Fontaine. En 1688, il écrivit deux fables imprégnées d’une éthique durable : « On a souvent besoin d’un plus petit que soi » pour raconter l’histoire d’un "lion et d’un rat", et celle d’une "colombe et d’une fourmi". Ces poésies sont toujours d’actualité.

L’indice 2012 de performance environnementale (EPI) et la tendance pilote EPI

flickr
Karosta - Liepāja
par fede_gen88
Copyright

L’Indice 2012 de performance environnementale (EPI) et la tendance pilote EPI classe 132 pays avec 22 indicateurs environnementaux (voir plus bas les indicateurs) à travers 10 grandes catégories qui reflètent les facettes de la santé environnementale et de la vitalité de l’écosystème. Ces indicateurs fournissent une mesure de la façon dont les pays se rapprochent des objectifs de politique environnementale. La méthodologie de proximité à l’objectif de EPI facilite les comparaisons entre pays ainsi que l’analyse de la façon dont la communauté internationale est en train d’avancer collectivement sur ​​chaque domaine de politique particulière. La tendance pilote EPI classe les pays sur l’évolution de leur performance environnementale au cours de la dernière décennie. L’Indice de performance environnementale (EPI) et la tendance pilote EPI sont les projets du Yale Center for Law and Environmental Policy (YCELP) et le Centre de l’Université de Columbia pour le Réseau international d’information Sciences de la Terre (CIESIN).

Le classement 2012 des 10 premiers pays

EPI Rank strongest performers
1 Switzerland 76.69
2 Latvia 70.37
3 Norway 69.92
4 Luxembourg 69.2
5 Costa Rica 69.03
6 France 69
7 Austria 68.92
8 Italy 68.9
9 United Kingdom 68.82
9 Sweden 68.82

Le détails du classement pays par pays ici.

L’indice existe depuis l’année 2000. Il a depuis subi de nombreuses améliorations et des révisions méthodologiques et il est maintenant fermement établi comme un outil utile pour les décideurs du monde entier.

Les performances particulières de la Lettonie

Lettonie
Lettonie, deuxième au classement mondial de l’indice environnemental 2012 (cliquer pour agrandir)

La Lettonie a réalisé ses meilleures performances dans les catégories de la politique de l’Air (effets sur l’écosystème), la santé environnementale, la biodiversité et l’habitat, montrant des bons résultats et améliorations au fil du temps.

La catégorie des politiques de santé environnementale est définie par l’importance des données démographiques nationales sur la mortalité infantile. La mortalité infantile est un indicateur utile de santé environnementale parce que les conditions environnementales influencent sur la santé des enfants entre 1 et 5 ans. À cette fin, bien que la Lettonie ne se classe qu’au 50è rang pour sa performance 2012 dans cette catégorie, la performance de la Lettonie entre 2000 et 2012 s’est améliorée beaucoup plus que celle de tout les autre pays les mieux classés.

Sabile en Lettonie

La catégorie de stratégie d’Air (effets sur l’écosystème) est composé de deux indicateurs, les émissions de dioxyde de soufre par habitant et les émissions de dioxyde de soufre par rapport au PIB. La Lettonie a atteint le score cible sur la première partie de la décennie, après avoir amélioré son score EPI dans cette catégorie de 72,5 pour cent entre 2000 et 2005, lorsque les données de tendance s’arrêtent.

En Lettonie, la biodiversité et l’habitat sont les catégories les plus performantes.

La Lettonie a reçu un score cible parfait en protection Biome sur le dernier indice. Entre 2000 et 2010, la Lettonie a amélioré son score de Protection Biome de 11 pour cent. C’est surtout parce que le pays a créé beaucoup de nouvelles aires protégées dans la dernière décennie. La Lettonie a ajouté 342 zones protégées entre 2000 et 2010, ce qui représente 6535,9699 km carrés. La plupart de ces sites ont été créés entre 2004 et 2005. Cela se compare aux 362 zones protégées qui ont été créées entre 1912 et 1999, couvrant 10.819.642 kilomètres carrés. Un certain nombre de ces zones sont considérées comme zones d’habitat et de gestion des espèces évaluées par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (European Environment Agency/ ProtectedPlanet).

Quelques mises en garde et bémols

Malgré une performance exceptionnelle de la Lettonie, il y a certainement place à améliorer. Les domaines où la Lettonie doit affronter les plus grands défis sont ce qui concerne le changement climatique et l’énergie, la pêche et les ressources en eau (effets sur l’écosystème). Par exemple, l’intensité de carbone par habitant en Lettonie a augmenté au cours de la dernière décennie, et l’indicateur d’électricité renouvelable est en retard, et suggère en outre que le pays a encore du travail à faire dans son agenda climatique.

Il y a quelques bémols à ces indicateurs. L’indicateur des ressources en eau ne dit pas beaucoup sur la tendance décennale du changement climatique, et sur la catégorie de la politique énergétique qui ne comprend pas les émissions de gaz autres que le dioxyde de carbone. La catégorie des forêts en Lettonie montre une forte performance, classée au numéro 1 de l’édition 2012 EPI, et révèle une nuance inhérente à des évaluations quantitatives de l’environnement, alors que la grande quantité de stock de forêt en Lettonie, peut accroître la valeur des ressources forestières, en particulier pour la séquestration du carbone ; la catégorie ne tient pas compte de la qualité des forêts pour améliorer la biodiversité et l’intégrité de l’écosystème.

Perspectives de performances

flickr
Karosta - Liepāja
par fede_gen88
Copyright

Il est important que, malgré les nuances de ces indicateurs, les décideurs n’en abusent pas. Selon Janis Rozitis, directeur du Fonds mondial pour la nature (WWF) en Lettonie : « Il faut craindre que les décideurs individuels, fonctionnaires et représentants du secteur des entreprises considèrent la place de la Lettonie à l’EPI comme un objectif de réussite atteint et non comme « destination finale ». Il craint que cela pourrait entraver les efforts visant à une amélioration continue".

De même, Madara Peipina, de l’ ONG Lettone http://homoecos.lv/, avertit que les "rondelles vertes » au sein du gouvernement qui travaillent sur le prochain Plan national de développement du pays pour 2020 sont plus préoccupés d’avoir une économie forte que de créer un environnement sûr.

Bien que la EPI est utile comme point de départ, les défenseurs suggèrent que juste frapper des objectifs de la politique du EPI n’est pas suffisant. Comprendre la conduite des tendances peut aider les décideurs à mieux orienter leurs politiques.

Les indicateurs des tendances environnementales

"La croissance économique, les politiques mises en œuvre et l’intégration de la Lettonie dans l’UE au cours de la dernière décennie ont certainement contribué à l’ amélioration de son environnement. Traditionnellement, le pays a fait usage de ses importantes ressources naturelles de bois, le poisson et la tourbe pour soutenir une industrie alimentaire et l’exportation des produits du bois. Son emplacement stratégique le long de la mer Baltique a également contribué à la croissance économique " (Dreifelds 1996 ; World Factbook).

"L’histoire est également importante dans l’évaluation de la performance environnementale de la Lettonie (Kraus). Le pays a déclaré son indépendance de l’Union soviétique en 1991, et depuis ce temps, la Lettonie a dû faire face à des dégâts écologiques laissés par les activités industrielles et militaires au cours de la période de 1944 à 1991 (Plakans 1995 ; Peipina). Le score de la Lettonie dans la catégorie de la politique de l’air, par exemple, reflète en partie le processus de nettoyage-up qui a débuté après cette date. Pollution, déchets de matériaux, et mauvaise gestion des ressources ont entraîné des opérations particulières de l’industrie locale" (ibid.).

L’appel de la Lettonie à l’indépendance a également été liée à un programme environnemental. De nombreux membres du Mouvement national letton de l’Indépendance des années 1980 étaient initialement membres du Club de protection de l’environnement (Vides Aizsardzības Klubs), qui s’est formé en réaction aux politiques d’industrialisation soviétique (Dreifelds 1996 ; Plakans 1996). En 1986, une campagne populaire pour arrêter un barrage hydroélectrique qui aurait inondé des parties de la rivière Daugava a été couronnée de succès et a ouvert un chemin au public pour exprimer leurs préoccupations sociales. Ceci mene à des appels à la protection de la langue et à la culture de la Lettonie avec son environnement.

Après l’indépendance, la Lettonie a rapidement renforcé ses politiques et la législation pour aider à protéger l’environnement national. Le pays avait déjà mis en place une loi sur l’imposition des ressources naturelles en 1990, et a continué à créer un ministère de l’Environnement en 1993 et ​​un plan national de politique environnementale en 1995. Il est devenu un membre en exercice de l’Organisation des Nations Unies en 1991 et a rejoint à la fois l’Union européenne (UE) et l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord en 2004. L’adhésion à l’UE a été particulièrement importante parce que cela a soumis la Lettonie à des directives telles que EU’s “20-20-20” sur l’atténuation des changements climatiques, et en même temps, cela signifie que la Lettonie n’a plus accès à certains types de financement pour le changement climatique projets (Peipina).

Autres indicateurs

Le taux de croissance de la population de Lettonie est en baisse de 0,598 pour cent et le pays montre une baisse des taux d’immigration et d’urbanisation (World Factbook). La diminution de la population pourrait réduire la pression sur les ressources naturelles locales en réduisant la demande pour certains produits et la nécessité d’un nouveau développement. Il peut également indiquer un niveau de vie plus élevé lié à un changement dans les habitudes de consommation. En effet, le PIB par habitant de la Lettonie est passée de 8,529 $ US en 2000 à 13.773 US $ en 2012 (Banque mondiale), à suivre l’évolution de l’économie au fil du temps.

Aller de l’avant

Le gouvernement de la Lettonie est à l’œuvre pour favoriser de nouvelles idées vers le développement durable. L’ONG homo ecos mobilise la jeunesse lettone avec des campagnes dans les médias sociaux et le WWF continue de militer pour la protection biome (Peipina ; Rozitis). Le ministère de l’Environnement du gouvernement utilise un conseil consultatif pour recueillir les commentaires des ONG et partager l’information avec le public (Peipina). En outre, le gouvernement continue d’évaluer les progrès nationaux de recherche sur les institutions universitaires telles que Yale et Columbia. Parce que la Lettonie espère devenir membre de la zone euro en 2014, et a négocié récemment de garder ses crédits de carbone d’origine à la conférence de la CCNUCC à Doha, sa réputation sur les indices mondiaux, comme le PEV, pourrait finalement aider à accroître son influence de négociation.

Malgré les mises en garde inhérentes et sans fin besoin d’amélioration, la Lettonie mérite certainement d’être fier de sa position actuelle sur l’indice.

Les indicateurs et leur importance dans le classement global :

la santé environnementale et la vitalité de l’écosystème.

Les domaine étudiés, le poids % des indicateur dans le calcul total,
les indicateur et leur % .

l’environnement fardeau des maladies 15,00 mortalité infantile 15,00
Pollution atmosphérique (effets sur l’homme) 7,50 pollution de l’air intérieur 3,75
Les matières particulières 3,75
Eau (effets sur l’homme) 7,50 accès à l’eau potable 3,75
Accès à l’assainissement 3,75
Pollution atmosphérique (effets sur l’écosystème) 8,75 Émissions de dioxyde de soufre par habitant 4,38
Les émissions de dioxyde de soufre par rapport au PIB 4,38
Eau (effets sur l’écosystème) 8,75 Variation de la quantité d’eau 8,75
Biodiversité et habitat 17,50 Protection Biome 8,75
Protection du milieu marin * 4,38
Critique protection de l’habitat *** 4,38
Agriculture 5,83 des subventions agricoles 3,89
La réglementation des pesticides 1,94
Les forets 5,83 croissante de la variation des stocks ** 1,94
La disparition des forêts ** 1,94
Changement du couvert forestier ** 1,94
Les poissons 5,83 stocks de poissons surexploités de * 2,92
Coastal étagère pression de pêche * 2,92
Le changement climatiques 17,50 CO2 par habitant 6,13
CO2 par unité de pib 6,13
CO2 par production d’électricité 2,6
L’électricité renouvelable 2,6

Sources traduites de
"What makes Latvia a leader in the 2012 Environmental Performance Index ?
by Omar Malik, Research Assistant, Yale Center for Environmental Law & Policy on January 28, 2013 epi.yale.edu"

Vous pouvez télécharger les rapports et différents tableaux et cartes de données ci dessous. Ces données sont issues du site du Centre de l’Université de Columbia pour le Réseau international d’information Sciences de la Terre (CIESIN)

La page de téléchargement des données

2012 EPI Data :
2012 EPI and Historical EPIs (2000-2010)
Pilot Trend EPI

Sources :
http://epi.yale.edu/community/blog/2013/01/25/what-makes-latvia-leader-2012-environmental-performance-index

Indice de performance environnemental : http://epi.yale.edu/

Références :

« Changement climatique en Lettonie : " Ecos homo : avec la Yale School of Forestry & Environmental Studies (2012). http://homoecos.lv/

Agence européenne pour l’environnement. Base de données Nationales désignées sur les aires protégées. http://www.eea.europa.eu/data-and-maps/data/nationally-designated-areas-national-cdda-6

S.E. Edmunds Sprudzs, Ministre de la protection de l’environnement et du développement régional de la Lettonie. Déclarations pour la Lettonie. Conférence des Nations Unies sur le développement durable. 21 Juin 2012. http://www.uncsd2012.org/content/documents/1004latvia.pdf

Kraus, Hans Hermann. "La politique de l’environnement en Lettonie." 1998. Parlement européen. http://www.europarl.europa.eu/workingpapers/envi/pdf/brief4en_en.pdf



Forum
Répondre à cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les gazouillis du site Lettonie-Francija






pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce



2009-2018 © Lettonie-Francija - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V4
Version : 4.1.13