Lettonie - Francija : Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija
Amitié, news et enchantements France - Latvija ♫ Draudzība, apmaiņa, sadarbību, starp Latvija un Francijā

En Lettonie et en France, média participatif d’informations entre lettons et francophones pour favoriser amitié et projets solidaires avec un des pays baltes enchanteur au nord-est de l’Europe.

François Hollande critiqué par Vaira Vike-Freiberga pour son laxisme envers la Russie

"S’il est vrai que le Président français François Hollande a dit qu’il aimerait voir abolies les sanctions ciblées contre la Russie, personnellement, j’en suis très déçue. J’aurais attendu mieux de la part du Président de la République !"

a dit Vaira Vike-Freiberga, ex-Présidente de la Lettonie dans un interview au journal KyivPost lors du Forum #YESUkraine2015 (Yalta European Strategy).

Article mis en ligne le 12 septembre 2015
dernière modification le 18 septembre 2015

par BD
logo imprimer

Vaira Vike-Freiberga

Madame Vaira Vike-Freiberga, ex-présidente de la Lettonie, a réagi avec incrédulité à la récente déclaration du président français François Hollande qui veut lever les sanctions envers la Russie, malgré l’invasion de l’Ukraine.



Ce 7 septembre, à l’Élysée, à l’occasion de sa 6e Conférence de presse semestrielle, François Hollande a proposé une réunion sur la situation en Ukraine avec les dirigeants russe, allemand et ukrainien, avant l’Assemblée générale des Nations unies. François Hollande a dit qu’il "plaidera pour la levée des sanctions" visant Moscou si il y a des progrès dans les pourparlers de paix. Le Kremlin a annoncé un sommet Poutine-Hollande-Merkel-Porochenko à Paris le 2 octobre.


"Lever les sanctions ... est une erreur !"

"Franchement, je suis choquée" a-t-elle dit dans un entretien au KyivPost ce 10 septembre lors du forum Yalta European Strategy à Kiev. "Je pense que c’est inapproprié. S’il pense lever les sanctions dans la situation actuelle, je pense que c’est une erreur !"



Madame Vaira Vike-Freiberga, première femme Présidente de la Lettonie entre 1999 et 2007, et Présidente actuelle du Club de Madrid, est personnellement en désaccord avec la position laxiste de Monsieur François Hollande.




"La Russie devrait permettre aux observateurs internationaux de surveiller toute la frontière russo-ukrainienne"

"La Russie n’a pas encore montré assez de bonne volonté pour respecter les accords de Minsk. Par exemple, elle devrait permettre aux observateurs internationaux de surveiller toute la frontière russo-ukrainienne et non seulement deux postes frontière particuliers" a-t-elle dit. Elle a également rappelé les délais irréalistes des accords de Minsk pour les amendements constitutionnels ukrainiens sur l’autonomie du Donbass. Les modifications devraient être adoptées à la fin de cette année, selon l’accord, ce qui laisse vraiment très peu de temps pour les débats dans le parlement sur des questions qui engagent tout l’avenir du pays.

"Si la Russie observe (l’accord de Minsk) à la lettre, ce sera certainement un grand pas en avant," dit-elle. "Il reste à voir si la Russie est prête à le faire réellement."

Pétro Porochenko, Président de l’Ukraine l’a aussi rappelé dans son allocution d’accueil de la Rencontre Stratégique de Kiev qui se tient en ce moment. Yes Ukraine. Le Président de la République Ukrainienne tout en notant une amélioration dans la tenue du cessez-le-feu, s’est inquiété de l’impossibilité pour les observateurs de l’OSCE d’accéder à certaines zones de conflit dans l’est de l’Ukraine : “Les bombardements dans l’Est ont cessé pour la première fois en dix-huit mois, a t-il déclaré. Cela fait presque deux semaines que le cessez-le-feu est respecté, et ce n’est plus un rêve. (…) Mais nous sommes très inquiets du fait que les observateurs de l’OSCE n’ont pas accès aux zones où les armes lourdes retirées du front doivent être stockées. Car ces armes n’ont pas été retirées du front”.





Vaira Vike-Freiberga & Petro Porochenko Président d'Ukraine




Madame Vaira Vike-Freiberga a fustigé l’offre de la France de vendre des porte-avions Mistral à la Russie et se félicite de son annulation.


" En premier lieu, la vente des Mistral a démontré un manque de solidarité navrant avec les pays de l’Union européenne riverains de la mer Baltique", a déclaré Vaira Vike-Freiberga.

"L’annulation de cette vente par le Président Hollande a été saluée comme un grand geste de solidarité européenne"

"Accepter de vendre des équipements de cette ampleur pour qu’ils soient déployés dans la mer Baltique, cela n’avait ni rime, ni raison, à moins d’envisager l’usage de chaque porte-avions pour une invasion (russe) éventuelle de chacun des trois Pays Baltes. Par contre, l’annulation de cette vente par le Président Hollande a été saluée comme un grand geste de solidarité européenne."


Madame Vaira Vike-Freiberga a également déploré l’incapacité à agir de l’Organisation des Nations Unies pour contrecarrer l’agression russe contre l’Ukraine. « A cause de la structure même du Conseil de sécurité, avec la Russie comme membre permanent avec droit de véto, l’ONU est incapable de contribuer de façon constructive à la solution du conflit ».

"Je pense que c’est encore l’Union européenne qui a le mieux démontré sa capacité d’agir de façon consensuelle. Naturellement, il y a eu des débats, mais les sanctions ont été adoptées et appliquées par tous les membres ".

Elle a dit que l’Europe s’était "regroupée" et a réussi à imposer des sanctions à la Russie après avoir été « prise de court par l’invasion et l’annexion-éclair de la Crimée, ainsi que la suite des évènements, et par l’audace et l’illégalité des actions de la Russie ".

"La Russie a choisi de briser tous les accords internationaux qui étaient en place depuis la chute du Rideau de fer et la dissolution de l’URSS, ses actions en Crimée ont été un affront à l’ordre international établi " a dit Vaira Vike-Freiberga.





"Beaucoup d’européens aimeraient rêver en couleur quant aux possibilités d’un voisinage amical et constructif avec la Russie. Nous, ses voisins immédiats, ne demanderions pas mieux pour qu’il en soit ainsi. Malheureusement, les évènements en Géorgie en 2008 et en Ukraine depuis l’an dernier nous incitent à la prudence et à la vigilance. Nous ne sommes pas contre le dialogue, mais encore faut-il qu’il soit fondé sur des preuves de bonne volonté de part et d’autre »




"L’Ukraine est un pays européen qui n’est pas plus loin de nous que la Syrie, la Lybie ou d’autres ..."



« Reste à voir si les évènements en Ukraine ont un peu réveillé les Européens qui préfèreraient se désintéresser de tout ce qui ne se passe pas sur le pied de leur porte. S’ils pensent que "Ce n’est pas notre problème, oublions tout cela et continuons de parler affaires et profits économiques", permettez-moi de leur rappeler que l’Ukraine est un pays européen qui n’est pas plus loin de nous que la Syrie, la Libye ou d’autres, dont le sort a des répercussions directes sur l’Union européenne toute entière".

Alain GUILLEMOLES dans Regards sur l’Est raconte à ce sujet comment des milliers de fourmis ukrainiennes vont dans le donbass apporter de l’aide aux soldats qui se battent à l’est, face aux séparatistes et à l’armée russe.



Comme pour la guerre contre l’Ukraine, le Kremlin a utilisé "certains éléments de la guerre hybride" dans les Pays Baltes au cours des 20 dernières années, y compris des appuis plus ou moins discrets aux médias d’informations et aux politiciens pro-russes, a dit Vaira Vike-Freiberga.



Mais le Secrétaire-général de l’OTAN, le Président des EUA, la Chancelière allemande, le Président français, le Premier Ministre de la Grande Bretagne et bien d’autres ont répété tour à tour que toute attaque contre n’importe lequel des pays membres serait considérée comme une attaque contre l’ensemble de l’Alliance, a-t-elle ajouté. On ne saurait être plus clair et cela est certainement rassurant.

"Qu’ils versent leur argent par les fenêtres aussi longtemps qu’ils le veulent, mais ils ne peuvent pas nous envahir car ils seront très désolés s’ils le font", a déclaré Vaira Vike-Freiberga.

Elle a ajouté que les tentatives du Kremlin pour déstabiliser la Lettonie ont été sans succès, car la société lettonne est trop intégrée pour cela.



"Nous avons comme maire de Riga un letton d’ethnie russe, nous comptons nombre de Russes parmi les personnes les plus riches en Lettonie, ils n’ont pas de quoi se plaindre" a dit Vaira Vike-Freiberga.




En Lettonie diverses ethnies vivent côte à côte sans ghetto ni enclave



"Les gens d’ethnies diverses vivent côte à côte, il n’y a pas de ghetto ni d’enclave, nous avons beaucoup de mariages mixtes. Nous sommes membres de la zone Schengen, les résidents de la Lettonie peuvent voyager partout et ont accès à tous les privilèges des membres de l’UE. Je ne vois aucune perspective pour n’importe quelle tentative de faire du mauvais théâtre en simulant un soulèvement de notre population’’.

kyivpost.com
Kyiv Post est un service au public offrant une couverture spéciale de la guerre de la Russie contre l’Ukraine et la suite de la Révolution euromaïdan.

Avec les précisions de Madame Vaira Vike Freiberga
d’après la traduction de l’article d’Oleg Sukhov
paru le 11 septembre dans Kyiv Post






Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2009-2017 © Lettonie - Francija : Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.17